[IRM] Genou

IRM DU GENOU

INDICATION
Bilan

TECHNIQUE
IRM 1,5 Tesla. Coupes axiales, coronales et sagittales en densité de proton avec saturation du signal de la graisse, centrée sur le genou . Coupes sagittales T1.

RESULTATS
Compartiment médial :
On ne visualise pas d’anomalie de forme, position ou signal de la corne méniscale.
Les surfaces cartilagineuses sont continues.
Ligament collatéral médial sans particularité.

Compartiment latéral :
On ne visualise pas d’anomalie de forme, position ou signal de la corne méniscale.
Les surfaces cartilagineuses sont continues.
Ligament collatéral latéral sans particularité.

Pivot central :
Ligaments croisés antérieur et postérieur continus, normalement tendus et sans anomalie de signal.

Compartiment antérieur :
Les surfaces cartilagineuses sont continues.
L’appareil extenseur est sans particularité.
Il n’y a pas d’épanchement intra-articulaire.

Il n’y a pas d’hypersignal pathologique de l’os trabéculaire.
Bonne trophicité des masses musculaires.
Creux poplité libre.

CONCLUSION
Pas d’anomalie décelée.

[IRM] Parotides

IRM DES PAROTIDES

INDICATION
Bilan de tuméfaction parotidienne

TECHNIQUE
Séquences avant injection de contraste coronales STIR, axiales T1, axiales T2, axiales diffusion.
Injection de contraste puis séquences coronales T1 dynamiques, axiales et coronales T1 après saturation du signal de la graisse.

RÉSULTATS
Les deux parotides sont de taille normale.
Signal homogène.
Quelques ganglions intraparotidiens sans caractéristique péjorative.
Pas de dilatation des canaux salivaires.
Pas d’image tumorale suspecte retrouvée.

Glandes sous maxillaires sans particularité.
Pas d’adénopathie décelée.

CONCLUSION
Pas d’image suspecte intraparotidienne.

Tumeurs des glandes salivaires

 

 

[IRM] Céphalées

IRM ENCEPHALIQUE

CONTEXTE
Bilan de céphalées

TECHNIQUE
Séquences axiales FLAIR, T2*, diffusion ; 3D : ARM des artères intracraniennes ; après injection de produit de contraste gadoliné : 3DT1

RESULTATS
Structures médianes en place.
Pas d’anomalie du signal FLAIR du parenchyme cérébral sus ou sous tentoriel.
Pas de disparité de calibre des artères intracraniennes.
Pas de stigmates hémorragiques intra ou extra axiaux en pondération T2*.
Pas d’hypersignal de diffusion du parenchyme cérébral.
Pas  de masse supra-sellaire.
Pas d’hydrocéphalie.
Pas d’anomalie de la charnière cervico-occipitale.
Structures sinusiennes libres.
Structures veineuses perméables.
Pas de prise de contraste intra ou extra parenchymateuse suspecte.

CONCLUSION
Pas d’anomalie décelée

[US] Reins

ECHOGRAPHIE RENALE

INDICATION
Bilan de

RESULTATS
Rein droit,
Bonne différenciation parenchymato-sinusale.
Grand axe mesure (cm) :
Pas de dilatation des cavités pyélocalicielles.
Pas d’anomalie parenchymateuse en Doppler couleur.
Pas de calcul supra-millimétrique visualisé.

Kyste parapyélique de .. cm, à contenu anéchogène et à parois fines, sans atypie échographique.
Kyste polaire de .. cm à contenu anéchogène et à parois fines, sans atypie échographique.

Rein gauche,
Bonne différenciation parenchymato-sinusale.
Grand axe mesure (cm) :
Pas de dilatation des cavités pyélocalicielles.
Pas d’anomalie parenchymateuse en Doppler couleur.
Pas de calcul supra-millimétrique visualisé.

Vessie en bonne réplétion, à parois fines et à contenu anéchogène.
Pas d’épanchement du cul de sac de Douglas.
Aorte non ectasique.

CONCLUSION
Pas de dilatation des cavités pyélocalicielles.
Absence de signe échographique d’infection.
Pour mémoire, kystes rénaux sans atypie échographique.

Liens

[TDM] AP DIEP

ANGIOSCANNER ABDOMINO-PELVIEN (DIEP)

INDICATION
Bilan préopératoire de repérage vasculaire avant chirurgie mammaire par lambeau DIEP (Deep Inferior Epigastric Artery Perforator flap).

TECHNIQUE
Acquisition hélicoïdale abdomino-pelvienne au temps artériel après injection de produit de contraste. Reconstructions vasculaires et rendu volumique de surface cutanée de la paroi abdominale antérieure.

RÉSULTATS

1. Etude vasculaire :
– Artères épigastriques inférieures profondes (AEIP) :
Droite sous forme d’un tronc unique / présentant une division en XXX rameaux.
Gauche sous forme d’un tronc unique / présentant une division en XXX rameaux.

– Artères perforantes en son point d’émergence aponévrotique antérieure :
Artère A :
Située verticalement XXX mm en dessous / au dessus de l’ombilic
Située latéralement XXX mm à droite / à gauche de la ligne médiane
Issue du tronc commun / du rameau médial / latéral de l’AEIP droite / gauche
Perméable de bon calibre
+/- Para-rectale droite / gauche (émergent par la ligne blanche)
Avec un trajet musculaire ascendant mesurant XXX mm
+/- Accompagné d’un liseré graisseux
Dont le lit d’aval est de bonne qualité / grêle / situé à l’aplomb du point d’émergence aponévrotique / latéralisé à droite / latéralisé à gauche

Artère B :
Située verticalement XXX mm en dessous / au dessus de l’ombilic
Située latéralement XXX mm à droite / à gauche de la ligne médiane
Issue du tronc commun / du rameau médial / latéral de l’AEIP droite / gauche
Perméable de bon calibre
+/- Para-rectale droite / gauche (émergent par la ligne blanche)
Avec un trajet musculaire ascendant mesurant XXX mm
+/- Accompagné d’un liseré graisseux
Dont le lit d’aval est de bonne qualité / grêle / situé à l’aplomb du point d’émergence aponévrotique / latéralisé à droite / latéralisé à gauche

2. Etude extravasculaire :
Découverte(s) fortuite(s) éventuelles.

 

D’après François Bidault, « Scanner dans le bilan pré-thérapeutique d’une chirurgie de type DIEP », JFR 2015.

[TDM] Larynx + Thorax

SCANNER DU LARYNX ET DU THORAX

INDICATION
Trouble de la déglutition
 
TECHNIQUE
Injection bi-phasique de produit de contraste iodé : 30 cc de produit de  contraste à 1 cc/s – imprégnation de 120 sec – 60 cc de produit de  contraste à 3 cc/s – acquisition en fin d’injection
Puis acquisition en respiration libre et après manœuvre de Vasalva sur la région cervicale.
Réalisation d’une manœuvre de phonation.
Injection de produit de contraste iodé et acquisition au temps artériel sur le thorax.
 
RESULTATS
Larynx,
Absence de syndrome de masse de la filière pharyngo laryngée décelé.
Déplissement satisfaisant des sinus piriformes après manœuvre de Vasalva.
Absence d’adénopathie jugulo-carotidienne, sous angulo-maxillaire, pharyngée ou spinale décelée.
Espaces para-pharyngé, rétro-pharyngé et précervical libres.
Structures sinusiennes libres.
Respect de la loge HTE
Absence de lésion osseuse évidente.
Pas d’anomalie notable de la thyroïde.
Axes jugulo-carotidiens perméables.
 
Thorax,
Pas de foyer parenchymateux organisé visualisée.
Pas de nodule suspect vu.
Pas d’anomalie du calibre des bronches.
Pas d’adénopathie axillaire ou médiastinale.
Pas d’épanchement pleuro-péricardique.
Calcifications vasculaires.
Pas d’anomalie de la paroi thoracique.
Pas d’anomalie sur les coupes passant par l’abdomen.
Pas de lésion ostéolytique ou ostéocondensante suspecte.
 
CONCLUSION
Absence d’anomalie significative décelée
 
 
 
 

[TDM] TSA + Crane-

ANGIOSCANNER DES TRONCS SUPRA-AORTIQUES

INDICATION
Recherche de sténose des vaisseaux du cou.
 
TECHNIQUE
Acquisition sans injection de produit de contraste sur l’encéphale
Injection de produit de contraste iodé et acquisition au temps artériel sur les troncs supra-aortiques
 
RÉSULTATS
Encéphale,
Structures médianes en place.
Pas d’anomalie de densité du parenchyme sus ou sous-tentoriel en contraste spontané.
Pas d’hydrocéphalie.
Pas de signe d’hémorragie intra ou extra-axiale récente.
Pas de syndrome de masse évident.
Citernes de la base libres.
Pas d’anomalie de la charnière cervico-occipitale.
Structures sinusiennes libres.
Pas de lésion osseuse suspecte visualisée.
 
Troncs supra aortiques,
– Crosse de l’aorte : absence de variation anatomique notable. Pas de calcification de la paroi.
– TABC : calibre normal et régulier. Pas d’anomalie ostiale. Pas d’anomalie de paroi.
– Artère sous-clavière droite : calibre normal et régulier. Pas d’anomalie ostiale. Pas
d’anomalie de paroi.
– Artère sous-clavière gauche : calibre normal et régulier. Pas d’anomalie ostiale.
Imprégnation athéromateuse calcifiée pré-vertébrale.
– Artère carotide droite : pas d’anomalie ostiale. Pas de sténose bulbaire ou sus bulbaire.
– Artère carotide gauche : pas d’anomalie ostiale. Pas de sténose bulbaire ou sus bulbaire.
– Artère vertébrale droite : calibre normal et régulier. Pas d’anomalie ostiale.
– Artère vertébrale gauche : calibre normal et régulier. Pas d’anomalie ostiale.
– Artères intracraniennes : pas de disparité de calibre.
 
CONCLUSION
Pas de sténose significative des vaisseaux à destinée cervico-encéphalique

Sténose carotidienne


 

[IRM] SEP Crane + moelle

IRM ENCÉPHALIQUE ET MEDULLAIRE

CONTEXTE
Surveillance de sclérose en plaque
 
TECHNIQUE
Encéphale,
– Séquences avant injection de produit de contraste gadoliné : 3DFLAIR, axiale T2, axiale diffusion, axiale T1
– Séquences après injection de produit de contraste gadoliné : axiale T1
 
Moelle,
– Séquences avant injection de contraste : sagittale T1, sagittale T2, axiale T2
– Séquences près injection de contraste : sagittale T1, axiale T1 après suppression du signal de la graisse
 
RÉSULTATS
Examen recalé et comparé à celui réalisé le ,
 
Encéphale,
Multiples lésions en hypersignal FLAIR périventriculaires, ovalaires, perpendiculaires au plan des ventricules, atteignant le corps calleux.
Présence de lésions infra tentorielles.
Présence de black hole.
Absence de prise de contraste lésionnelle visible.
Trophicité cérébrale conservée.
Structures médianes en place.
Pas d’hypersignal de diffusion du parenchyme cérébral.
 
Moelle,
Pas d’anomalie de la statique rachidienne sur cet examen réalisé en décubitus dorsal.
Respect de hauteur des corps vertébraux.
Respect de la ligne spino-lamellaire.
Pas d’anomalie constitutionnelle du calibre du canal rachidien.
Pas d’anomalie du signal du cordon médullaire ou du LCR.
Disques en place
Pas d’anomalie du signal discal
Pas d’arthrose inter-apophysaire postérieure
Foramens de conjugaison libres.
Pas d’anomalie de trophicité musculaire.
 
CONCLUSION
Stabilité de la charge lésionnelle.
Pas de lésion active se rehaussant décelée.
 
Iconographie mise à disposition sous forme de planche papier et conservée localement sur le PACS.
 


 
 

Articles connexes

Sclérose en plaque et pathologies démyélinisantes

[IRM] Mammaire

IRM MAMMAIRE

INDICATION
Bilan

TECHNIQUE
Séquences axiales T1, T2, STIR.
Dynamiques T1 Fat Sat avant et après injection du Gadolinium pendant 7 min + soustraction.
Sagittale THRIVE après Gadolinium.

RÉSULTATS
Seins de densité de type
Rehaussement matriciel de fond : modéré, non gênant.

Sein droit :
Absence de masse ou de rehaussement non masse.
Absence de distorsion.

Sein gauche :
Absence de masse ou de rehaussement non masse.
Absence de distorsion.

CONCLUSION
Absence de lésion suspecte.
ACR .. à droite.
ACR .. à gauche.

 

IRM Mammaire

[IRM] Rectum

IRM DU RECTUM

INDICATION
Bilan d’extension loco-régional d’un cancer rectal.
Résultats du TR :
Résultats de l’endoscopie :

TECHNIQUE
Opacification rectale, séquences T2 3 plans et séquence diffusion axiale.

RESULTATS
Tumeur :
Localisation :
Haut rectum (> 7 cm du bord supérieur du puborectal)
Moyen rectum (2-7 cm du bord supérieur du puborectal)
Bas rectum (< 2 cm du bord supérieur du puborectal)

Distance séparant le pôle inférieur de la tumeur du pôle supérieur du sphincter interne :

Dimensions de la tumeur dans les 3 plans (en mm) :
Hauteur, largeur et en antéropostérieur
Ou épaisseur moyenne pour les lésions circonférentielle

Siège sur la circonférence :
Antérieure Latérale droite Latérale gauche Postérieure

Pourcentage d’envahissement de la circonférence : 25 % 50 % 75 % Circonférentiel

Suspicion de tumeur mucineuse : oui non

Extension de la tumeur dans le mésorectum :
T1 (sous-muqueuse) ou T2 (musculeuse)
T3 : extension au mésorectum (perte de la musculeuse)
Distance minimale en mm du bord externe de la tumeur au fascia recti
T4 : Atteinte d’un organe adjacent :
Vessie, vagin, utérus, paroi pelvienne, prostate, vésicule séminale, grêle, colon.
Atteinte des releveurs : oui non>]

Extension ganglionnaire :
Ganglions dans le mésorectum : oui / non
* Nombre :
* Taille et siège du plus gros (> 3 mm) :
* Distance du ganglion suspect par rapport au fascia recti (en mm) :

Autres ganglions pelviens : oui (siège) non

En cas de cancer du bas rectum, préciser l’atteinte sphinctérienne : oui non

CONCLUSION
Identification et localisation de la lésion.
Préciser la distance séparant la tumeur et/ou les ganglions du fascia recti (en mm).
Classification T et N proposée.

 


 

 

Fiches connexes

Tube digestif – Cancer du rectum [IRM]

TNM – Colon Rectum

 

[Rx] Coude

RADIOGRAPHIE DU COUDE DE FACE ET DE PROFIL

INDICATION
Bilan

RESULTATS
Morphologie, structure et densité osseuses normales.
Pas de pincement articulaire.
Aspect normal des parties molles.

 

[TDM] Sinus + Thorax

SCANNER THORACIQUE ET DES SINUS

CONTEXTE
Bilan
 
TECHNIQUE
Scanner des sinus basse dose sans injection de produit de contraste.
Scanner du thorax réalisé sans injection de produit de contraste.
 
RÉSULTATS
Sinus,
Bonne pneumatisation et bonne aération des cellules frontales, sphénoïdales, ethmoïdales, maxillaires et mastoïdiennes.
Pas d’épaississement muqueux, ni niveau hydro-aérique visible.
Absence de matériel dentaire visualisée dans le fond des sinus maxillaires.
Pas de déviation significative de la cloison nasale.
Pas de lésion ostéolytique ou ostéocondensante suspecte.
Pas de parodonthopathie apicodentaire visualisée.
Pas de déhiscence de lame criblée de l’ethmoïde.
Pas de procidence carotidienne visible.
 
Thorax,
Pas de foyer parenchymateux organisé visualisé.
Pas de nodule suspect vu.
Pas d’anomalie du calibre des bronches.
Pas d’adénopathie axillaire ou médiastinale.
Pas d’épanchement pleuro-péricardique significatif.
Calcifications vasculaires.
Pas d’anomalie de la paroi thoracique.
Pas d’anomalie sur les coupes passant par l’abdomen.
Pas de lésion ostéolytique ou ostéocondensante suspecte.
 
CONCLUSION
Absence de signe de sinusite aigue ou chronique.
Absence de configuration des cavités sinusiennes favorisant le confinement.
Absence d’anomalie thoracique visualisée.

 

Sinusites

 

Anatomie – Sinus

 

Thorax

 

 

[Rx] Cheville

RADIOGRAPHIE DE LA CHEVILLE DE FACE ET DE PROFIL

INDICATION
Bilan

RESULTATS
Morphologie, structure et densité osseuses normales.
Respect des interlignes de la cheville et du tarse.
Aspect normal des parties molles.

 

[Rx] Mains

RADIOGRAPHIE DES MAINS DE FACE

INDICATION
Bilan

RESULTATS
Les interlignes du carpe, des MCP et des articulations interphalangiennes sont de hauteur normale.
Pas de lésion osseuse érosive.
Aspect normal des parties molles.

 


 

 

Fiches connexes

Main rhumatismale

 

[Rx] Mammographie

8MAMMOGRAPHIE ET ECHOGRAPHIE MAMMAIRE

INDICATION
Examen systématique chez une patiente de X ans, sans antécédent personnel ou familial de cancer du sein.
Patiente ménopausée sans traitement hormonal substitutif.
Comparaison à la mammographie pratiquée le X.

EXAMEN CLINIQUE
Normal.
Seins souples.
Absence de nodule mammaire, absence d’adénopathie axillaire.

RÉSULTATS

MAMMOGRAPHIE BILATÉRALE (2 incidences) :
Seins de densité de type[< X>] de la classification de l’ACR.
Répartition symétrique du tissu fibro-glandulaire.
Absence d’opacité nodulaire ou stellaire d’allure suspecte.
Absence de distorsion architecturale.
Absence de foyer de microcalcifications.
Absence d’anomalie du revêtement cutané et des aires axillaires.

ECHOGRAPHIE MAMMAIRE BILATERALE :
Absence d’image tissulaire, liquidienne ou atténuante des deux seins.
Absence d’adénomégalie axillaire bilatérale.

CONCLUSION
Absence d’anomalie suspecte de malignité.
ACR [<1>] à droite.
ACR [<1>] à gauche.

Clichés remis à la patiente.


 

Articles connexes

Échographie mammaire

Mammographie [ACR]

Mammographie [sémiologie]

Mammographie [technique]

 

 

[US] Abdomen

ECHOGRAPHIE ABDOMINALE

INDICATION
Bilan

RÉSULTATS
Foie de taille normale, à contours réguliers, d’échostructure homogène.
Tronc porte et veines hépatiques perméables.
Voies biliaires fines.
Vésicule biliaire de taille normale, à paroi fine, ne contenant pas de calcul.
Pancréas, rate sans particularité.
Reins de taille normale, avec une bonne différenciation parenchymo-sinusale, cavités pyélocalicielles fines.
Vessie en réplétion au contenu transsonore, à parois fines et régulières.
Pas d’épanchement intra-abdominal.

CONCLUSION
Echographie abdominale sans particularité.

 

Abdomen douloureux aigu

[US] Abdomen Pelvis

ECHOGRAPHIE ABDOMINALE

INDICATION
Bilan

RÉSULTATS
Foie de taille normale, de contours réguliers, d’échostructure homogène.
Tronc porte et veines hépatiques perméables.
Voies biliaires fines.
Vésicule biliaire de taille normale, à paroi fine, ne contenant pas de calcul.
Pancréas, rate sans particularité.
Reins de taille normale, avec une bonne différenciation parenchymo-sinusale, cavités pyélocalicielles fines.
Vessie en réplétion, au contenu transsonore, à parois fines et régulières.
Utérus de taille normale.
Myomètre sans particularité.
Endomètre échogène, mesurant … mm d’épaisseur, en double feuillet.
Pas de masse pelvienne.
Pas d’épanchement intra-abdominal.

CONCLUSION
Echographie abdomino-pelvienne sans particularité.

 

Abdomen douloureux aigu

[US] Foie

ECHO-DOPPLER HÉPATIQUE

INDICATION
Bilan

RÉSULTATS
Foie de taille normale, d’échostructure homogène et contours réguliers.
Foie dysmorphique (hypertrophie du I, atrophie du IV), de contours irréguliers et d’échostructure grossière, nodulaire.

Tronc porte, branches portes intra-hépatiques perméables, de sens physiologique.
Veines hépatiques de calibre habituel, perméables, bien modulées en Doppler pulsé.
Voies biliaires fines.
Vésicule biliaire de taille normale, à paroi fine, ne contenant pas de calcul.

Rate de taille normale.
Splénomégalie (x x mm) homogène.

Pancréas et reins sans particularité.

Absence d’épanchement intra-abdominal.
Ascite de faible / moyenne / grande abondance.

CONCLUSION
Echo-doppler hépatique normal.
Foie d’hépatopathie chronique. Hypertension portale.
Nodule de mm (<10 mm) à contrôler en échographie dans 6 mois.
Nodule de mm (10-20 mm) à explorer par TDM et IRM  (cinétique vasculaire ?).
Nodule de mm (>20 mm) à explorer par TDM ou IRM  (cinétique vasculaire ?).

 

Foie – Dilatation des voies biliaires [algorithme]

Foie : segmentation hépatique

Tumeurs hépatiques [algorithme]

[US] Foie stéatose

ECHO-DOPPLER HEPATIQUE

INDICATION
Recherche de stéatose.

RÉSULTATS
Foie de taille normale et morphologie normales, d’échostructure hyperéchogène avec gradient hépato-rénal.
Tronc porte et veines hépatiques perméables.
Voies biliaires fines.
Vésicule biliaire de taille normale, à paroi fine, ne contenant pas de calcul.
Pancréas, rate, reins sans particularité.
Absence d’épanchement intra-abdominal.

CONCLUSION
Stéatose hépatique diffuse sans nodule focal.

 

Foie – Lésions avec graisse intracellulaire

 

[US] Reins Vessie Prostate

ECHOGRAPHIE RENO-VESICO-PROSTATIQUE

INDICATION

RÉSULTATS
Reins en situation habituelle, de taille normale, avec une bonne différenciation parenchymo-sinusale, d’échostructure sans particularité.
Cavités pyélo-calicielles fines.
Uretères non vus.
Vessie en semi réplétion, au contenu transsonore.
Prostate explorée par voie suspubienne mesurant  x x  mm soit un volume calculé de cc.
Vésicules séminales sans particularité.
Après miction, résidu calculé à … ml.

CONCLUSION
Echographie réno-vésico-prostatique normale.
Pas de résidu post-mictionnel significatif.


Hypertrophie prostatique.
Résidu post-mictionnel … ml.

 

Prostate [échographie]

Rein [échographie]

 

[US] Testicules

ECHO-DOPPLER SCROTAL ET DES VOIES GENITALES PROFONDES

RENSEIGNEMENTS CLINIQUES


RÉSULTATS

DROIT GAUCHE
Dimensions : H x é x l  mm
Volume : H x é x l x 0,523 cc
Echostructure : normale, grossière, multinodulaire,striée Normale Normale
Nodules : O/N

taille / situation / échostructure

Non Non
Dilatation du rete testis : O/N Non Non
Microlithiase: O (grade,situ) / N Non Non
>]Calcification : O/N Non Non
Epididyme : taille / aspect

Tête /Corps/Anse épididymo-déférentielle

Déférent scrotal : visible (O/N)

Pas d’ectasie tubulaire

 

Déférent présent et plat

Pas d’ectasie tubulaire

 

Déférent présent et plat

Hydrocèle : 0 (coter en +) / N Non Non
Varicocèle : veines trop nombreuses (O/N)

Calibre des veines :

Reflux au cordon :O/N si oui, préciser

Intensité (+, ++,+++)

Durée en secondes

Non

< 2 mm

Non

Non

< 2mm

Non

Prostate : taille/poids

Echostructure

Calcifications

Canaux éjaculateurs (virtuels, dilatés, calcifiés)

Volume

Normale

Non

Non dilatés

Vésicules séminales : epaisseur mm
Ampoules deférentielles : présence/épaisseur mm

 

CONCLUSION

 

[IRM] Cheville

IRM DE LA CHEVILLE

INDICATION

TECHNIQUE
Coupes en pondération T2 fat sat dans les trois plans de l’espace.
Coupes sagittales et axiales en pondération T1.

RÉSULTATS
Absence d’épanchement articulaire.
Absence d’anomalie de signal péjorative des structures osseuses.
Respect des tendons long et court fibulaires, tibial postérieur, tibial antérieur, fléchisseurs et extenseurs des orteils et de l’hallux.
Intégrité des ligaments talo-fibulaires antérieur et postérieur et du ligament calcanéo-fibulaire.
Intégrité du ligament collatéral médial et du ligament calcanéo-naviculaire plantaire (spring ligament).
Intégrité de la syndesmose tibio-fibulaire inférieure.
Absence d’anomalie de l’aponévrose plantaire et du tendon calcanéen.

CONCLUSION
Examen normal.

 

[IRM] Epaule

IRM DE L’EPAULE

INDICATION
Bilan

TECHNIQUE
Coupes en pondération T2 dans les trois plans de l’espace. Coupes sagittales T1.

RÉSULTATS
La morphologie et le signal osseux sont normaux.
Absence d’épanchement articulaire.
Le tendon bicipital est en place, de calibre normal. Pas d’épanchement de la gaine tendineuse.
Intégrité des tendons sous-scapulaire, supra- et infra-épineux.
La trophicité musculaire est normale.
Aspect normal de l’articulation acromio-claviculaire.

CONCLUSION
Examen normal.

 

Epaule – Fissurations partielles

Épaule – Instabilité

Épaule – Lésions transfixiantes de la coiffe

Épaule – Tendinopathies de la coiffe des rotateurs

 

[IRM] Pieds

IRM DE L’AVANT PIED

INDICATION
Métatarsalgie

TECHNIQUE
Coronale T1
3 plans T2 Fat-Sat

RÉSULTATS
Pas de syndrome de masse ou de bursite des espaces inter-capito-métatarsiens.
Pas d’anomalie de signal des structures osseuses, en particulier pas de signe de fracture de fatigue.
Pas d’épanchement intra articulaire.
Pas d’anomalie de la plaque plantaire.
Pas d’anomalie des gaines tendineuses des extenseurs et des fléchisseurs.
Pas  d’infiltration ou bursite des tissus graisseux sous cutanés plantaires.

CR type patho à intégrer :
Nodule tissulaire de X mm situé à la face plantaire du Xème espace inter-capito-métatarsien témoignant d’un pseudo-névrome de Morton.
Lame liquidienne du Xème espace inter-capito-métatarsien témoignant d’une bursite inter-capitale.
Infiltration focale des tissus graisseux sous cutanée en regard de X, sans réelle bursite sous capitale.
Rupture en franc hypersignal T2 Fat-Sat de la plaque plantaire de l’articulation métatarso-phalangienne du Xème rayon, témoignant d’un syndrome du 2ème rayon.
Remaniements oedémato-géodique des berges de l’articulation cunéo-métatarsienne du Xème rayon témoignant d’une arthropathie du Lisfranc.

CONCLUSION

 

Pied

[IRM] Endométriose

IRM PELVIENNE

INDICATION
Évaluation d’une endométriose profonde chez une femme de… ans, G    P   , présentant des…
Examen effectué au…è jour du cycle.

TECHNIQUE
Remplissage vaginal et rectal à l’aide de gel échographique.
Séquences sagittale et axiale T2, axiale T1 et T1 FatSat, axiale T2 perpendiculaire au col utérin.

RÉSULTATS
Utérus antéversé et antéfléchi de taille normale : … cm de hauteur,… cm d’épaisseur et … cm de largeur.
Zone jonctionnelle fine :… mm d’épaisseur.
Endomètre régulier de… mm d’épaisseur.
Myomètre homogène; absence de léiomyome ou de signe d’adénomyose.
Ovaires de taille normale porteurs de plusieurs formations folliculaires.
Espaces sous péritonal antérieur:
Absence d’atteinte du cul-de-sac vésico utérin ou du dôme vésical.
Espaces sous péritonéal postérieur:
Aspect normal du torus, de la racine des ligaments utéro-sacrés du cul de sac vaginal, de la cloison recto-vaginale, de la paroi antérieure du rectum et du sigmoïde. Uretères respectés.
Pas d’épanchement intra-pelvien.

CONCLUSION

 

Endométriose pelvienne

http://www.pinkybone.com/adenomyose/

Position de l’utérus

[IRM] Myomes

IRM PELVIENNE

INDICATION
Femme de … ans, G    P   , présentant …
Examen effectué au …è jour du cycle.

TECHNIQUE
Séquences T2 TSE dans les 3 plans, Axiale T1 et diffusion.
Injection dynamique de gadolinium, puis Thrive T1 tardive.

RÉSULTATS
L’utérus est antéversé et antéfléchi de taille normale : … cm de hauteur, … cm d’épaisseur et … cm de largeur.
Il présente … myomes de siège interstitiel,[< sans portion nécrotique ou hémorragique, de signal habituel.
Le myome le plus volumineux mesure… cm et est de siège … .

Zone jonctionnelle fine:…mm d’épaisseur.
Endomètre régulier de… mm d’épaisseur, sans polype visible.
Ovaires de taille et aspect normaux; ils mesurent … cm à droite et … cm à gauche.
Absence d’hydrosalpinx.
Col utérin d’aspect normal.
Pas d’épanchement liquidien significatif.

CONCLUSION

 

Myomes utérins

[IRM] Cancer de l’endomètre

IRM PELVIENNE

INDICATION
Métrorragies post-ménopausiques, bilan d’extension loco-régional d’un cancer endométrial.

TECHNIQUE
Séquences axiale et sagittale strict, axiale T1, axiale T2 perpendiculaire au corps, diffusion axiale et QBTFE sur l’abdomen jusqu’aux hiles rénaux, sagittale dynamique gadolinium pendant 2,30 mn puis ax T1 gado (Thrive iso).

RESULTATS
Masse endométriale mesurant … cm.

En discret hypersignal T2 et hypersignal diffusion.
Envahissement myométrial de …., séreuse respectée.
Pas d’envahissement du corps ou de l’isthme utérin.
Respect de la vessie et du rectum.
Absence d’adénomégalie pelvienne ou lombo-aortique.

L’utérus est par ailleurs antéversé et antéfléchi de taille normale pour l’âge : … cm de hauteur, … cm d’épaisseur et … cm de largeur.
Ovaires atrophiques sans masse visible.
Pas d’épanchement liquidien.

CONCLUSION

 

Tumeurs pelvis – Cancer de l’endomètre

FIGO et TNM – Cancer de l’endomètre

 

[IRM] Pelvis

IRM DU PELVIS

INDICATION
DDR :

TECHNIQUE
Axiales T2 perpendiculaires au corps/col utérin,  sagittale T2, coronale T2, axiale T2 dans le plan des LUS
Axiale T1, T1 SPIR
Diffusion, Dynamique T1 THRIVE avant et après injection de Gadolinium puis THRIVE tardive axiale/ coronale
Opacification vaginale et rectale par du gel

RÉSULTATS
Utérus, médian, antéversé / rétroversé, antéfléchi / rétrofléchi, de taille normale (… mm; ht x transv x antpost).
Myomètre sans particularité.
Aspect normal de la zone de transition.
Ligne cavitaire bien vue, fine et régulière.
Endomètre mesurant … mm

Ovaire G … mm; follicules simples sans masse.
Ovaire D … mm; follicules simples sans masse.
Absence d hydrosalpinx.
Absence d’épanchement pelvien.
Pas d’argument pour une atteinte endométriosique profonde

CONCLUSION
IRM pelvienne normale.

 

IRM du pelvis féminin [Anatomie]

IRM du pelvis féminin [Technique]

[IRM] Prostate

IRM PROSTATIQUE DE DETECTION MULTI-PARAMETRIQUE

INDICATION
Bilan de détection.
Taux de PSA :  ng/ml
Biopsies :
TR :

TECHNIQUE
Séquence T2 TSE axiale/sagittale/coronale centrées sur la prostate.
Séquence T2 pelvienne axiale.
Séquence de diffusion (b50,b800,b1200) centrées sur la prostate.
Séquence de perfusion après injection de 10 cc de Chélate de gadolinium.

RÉSULTATS
Volume prostatique estimé à  cc
 -Cible(s) intra-prostatiques(s) identifiée(s):

-> Lésion cible n°  : de … mm, localisée dans la  zone de transition/zone périphérique au segment …

 Paramètre Score ESUR 2011  Remarque
T2
Diffusion
Perfusion
Total

=> PIRADS   :
I  (3-4) : très probablement bénin
II (5-6) : probablement bénin
III (7-9) : indeterminée
IV (10-12) : probablement malin
V (13 – 15) : très probablement malin

Signes IRM de franchissement capsulaire :
Vésicules séminales de morphologie et de signal normal
Adénomégalies pelviennes :

CONCLUSION
Lésion 

Prostate [IRM]

Prostate PI-RADS

 

 

[IRM] Reins

IRM RÉNALE

INDICATIONS
Caractérisation d’une lésion rénale

TECHNIQUE
Séquences axiale T1 in /out phase, axial T2, axial diffusion avec cartographie d’ADC, axial T1 avec saturation de la graisse avant et après injection au temps artériel, portal, tardif puis coronal T1 tardif.

RÉSULTATS
Les reins sont en position habituelle de taille normal (droite   mm, gauche   mm), sans dilatation des cavités pyélocalicielle.

Le rein (droit ou gauche) est le siège d’une lésion de … mm (grand axe), siège (polaire supérieur, médiorénal, polaire inférieur, lèvre antérieur ou postérieur), de développement endo ou exorénal. Elle est en …signal T1, …signal T2, diffusion avec un ADC … avec un rehaussement   après injection.
Pas d’anomalie de la graisse péri-rénal.
Pas de ganglions du hile rénal.

Autres : surrénales, foie sans anomalies, pas d’épanchement libre.

CONCLUSION
Lésion

 

TNM – Rein

Kyste rénal

 

[IRM] Biliaire

IRM BILIAIRE

INDICATION
Bilan

TECHNIQUE
Axial T2, axial T1 in / out phase, séquence radiale et 3D de cholangio-IRM

RESULTATS
Pas de dysmorphie hépatique, pas d’anomalie du signal du foie.
Pas de dilatation des voies biliaires.
Anatomie biliaire modale.
Pas de sténose biliaire visualisée.
Pas d’anomalie vésiculaire.

CONCLUSION
IRM biliaire normale.

 

Dilatation des voies biliaires [algorithme]

[IRM] Entéro IRM Crohn

ENTERO-IRM

INDICATION
Antécédents chirurgicaux (type de résection) :

TECHNIQUE
T2, diffusion, T1 après injection de gadolinium

RESULTATS
Qualité de la distension du grêle : mauvaise / moyenne / bonne

Anomalies pariétales
Épaississement pariétal :
Siège :
Longueur de l’atteinte :
Hypersignal en diffusion :
Prise de contraste pariétale :
Sténoses :
Dilatation pré-sténotique :
Ulcérations profondes :

Anomalies extra-pariétales
Fistules :
Masse inflammatoire :
Abcès :
Hypervascularisation du mésentère) :
Sclérolipomatose :
Ganglions :

Autres atteintes
Atteinte du cadre colique (y compris l’appendice) :
Atteinte à distance d’autres anses grêles :

CONCLUSION
Pas d’anomalie décelée

 

MICI

[IRM] Entéro IRM

ENTERO-IRM

INDICATION
Bilan

TECHNIQUE
T2, diffusion, T1 après injection de gadolinium.

RESULTATS
Qualité de la distension du grêle : mauvaise / moyenne / bonne

Absence d’épaississement pariétal.
Pas de prise de contraste anormale du grêle ou du colon.
Pas d’anomalie du péristaltisme.
Absence d’anomalie extra-pariétale.

CONCLUSION
Entéro IRM normale.

 

MICI

 

[IRM] Entéro MICI

ENTERO-IRM

INDICATION
Suivi d’une maladie de Crohn iléale traitée par

TECHNIQUE
Séquences axiale et frontale B FFE, diffusion, frontale T2 single shot SPAIR, axiale T1, frontale T1, après injection dynamique de gadolinium, axiale à 2 mn, puis frontale à 5 mn.

RÉSULTATS
Qualité de la distension du grêle : mauvaise / moyenne / bonne

Comparaison avec l’entéro-IRM effectuée en …

Anomalies pariétales

Description rétrograde à partir de la valvule iléo-caecale :
– 1ère sténose de  …  mm d’épaisseur, étendue sur … cm de longueur, avec signes d’activité probable (épaisseur de … mm ; hypersignal pariétal T2, prise de contraste muqueuse et signe du peigne).
Dilatation pré sténotique (lumière de … mm de calibre) sur … cm de longueur.

– 2ème sténose de  …  mm d’épaisseur, étendue sur … cm de longueur, avec signes d’activité probable (épaisseur de … mm ; hypersignal pariétal T2, prise de contraste muqueuse et signe du peigne).
Dilatation pré sténotique (lumière de … mm de calibre) sur … cm de longueur.

Absence d’ulcération transmurale évidente

Anomalies extra-pariétales
Absence de fistule, de collection.
Plusieurs petits ganglions mésentériques péri-vasculaires, le plus volumineux mesurant … mm et se rehaussant

Fistules :
Masse inflammatoire :
Abcès :
Hypervascularisation du mésentère :
Sclérolipomatose :
Ganglions :

Autres atteintes
Atteinte du cadre colique  :
Atteinte à distance d’autres anses grêles :

CONLUSION
Examen globalement stable.
Sténoses avec persistance de signe d’activité. Absence de complication extradigestive.

 

 

MICI

 

[IRM] Aorte

IRM AORTIQUE

INDICATION
Bilan

TECHNIQUE

RESULTATS
Orifice aortique :
Sigmoïdes :
Jonction sino-tubulaire :
Aorte ascendante :
Crosse aortique (au pied de l’artère sous clavière gauche) :
Aorte descendante :

Valve aortique bicuspide / tricuspide
Régurgitation oui / non / importance>]
Coarctation oui / non

CONCLUSION
Absence d’anomalie significative décelée.

 


 

 

Fiches connexes

Anévrisme de l’aorte abdominale

Dissection aortique

 

 

 

[IRM] Foie

IRM HEPATIQUE

INDICATION
Bilan

TECHNIQUE
Séquences axiales T1 en phase et hors phase, T2 Spair, T2 single shot (HASTE), axiale diffusion, T1 fatsat  avant et après injection dynamique de gadolinium (dont tardif à 5mn).

RESULTATS
Foie de taille normale, de contours réguliers, non dysmorphique.
Absence de lésion nodulaire hépatique.
Voies biliaires fines.
Pas d’anomalie de la vésicule.
Absence d’adénomégalie du hile hépatique.
Rate de taille normale.
Pas d’anomalie du pancréas et des reins sur les coupes réalisées.
Absence d’épanchement liquidien.

CONCLUSION
Absence de lésion nodulaire hépatique

 


 

 

Fiches connexes

Tumeurs hépatiques [algorithme]

[Rx] Pied

RADIOGRAPHIE DU PIED DE FACE ET DE PROFIL EN CHARGE ET DE 3/4

INDICATION
Bilan

RESULTATS
Pas d’anomalie de la statique.
Respect des interlignes du tarse et de l’avant-pied.
Aspect normal des parties molles.

 


 

Fiches connexes

Pied

[IRM] SEP

IRM ENCÉPHALIQUE

CONTEXTE
Surveillance de sclérose en plaque

TECHNIQUE
– Séquences avant injection de produit de contraste gadoliné : 3DFLAIR, axiale T2, axiale diffusion, axiale T1
– Séquences après injection de produit de contraste gadoliné : axiale T1

RÉSULTATS
Examen recalé et comparé à celui réalisé le ,

Multiples lésions en hypersignal FLAIR périventriculaires, ovalaires, perpendiculaires au plan des ventricules, atteignant le corps calleux.
Présence de lésions infra tentorielles.
Présence de black hole.
Absence de prise de contraste lésionnelle visible.
Trophicité cérébrale conservée.

Structures médianes en place.
Pas d’hypersignal de diffusion du parenchyme cérébral.

CONCLUSION
Stabilité de la charge lésionnelle.
Pas de lésion active se rehaussant décelée

Iconographie mise à disposition sous forme de planche papier et conservée localement sur le PACS.


 

Articles connexes

Sclérose en plaque et pathologies démyélinisantes

 

[IRM] Hypophyse

IRM HYPOPHYSAIRE

CONTEXTE
Bilan

TECHNIQUE
IRM   Tesla
– Séquences avant injection de produit de contraste : coronales T1, T2, sagittale T1 sur la région hypophysaire
– Séquences après injection de produit de contraste : coronale T1 (dynamiques et tardives)

RÉSULTATS
Antéhypophyse de taille et de morphologie normales, de signal homogène
Pas d’anomalie focale après injection de gadolinium
Post-hypophyse en hypersignal spontané T1, d’aspect normal
Respect du diaphragme et du plancher sellaire
Pas d’anomalie des loges caverneuses
Intégrité des citernes supra-sellaires et opto-chiasmatiques
Bonne aération du sinus sphénoïdal
Chiasma optique d’aspect normal

CONCLUSION
IRM hypophysaire normale

 

Fiches connexes

Hypophyse

[US] Pelvis

ECHOGRAPHIE PELVIENNE

INDICATION
Patiente âgée de X ans. Gestité X Parité X.
Actuellement au Xe jour du cycle menstruel.
Traitement hormonal : oui / non.
Exploration d’une douleur pelvienne, d’une méno-métrorragie.

TECHNIQUE
Echographie réalisée par voie sus-pubienne puis endovaginale.

RESULTATS
Utérus antéversé rétroversé antéfléchi rétrofléchi médian latéro-dévié à droite à gauche, de taille et de morphologie normale, mesurant H mm de hauteur, E mm d’épaisseur et L mm de largeur.

Endomètre hyperéchogène fin et régulier en rapport avec le cycle (épaisseur m).
Zone jonctionnelle régulière et fine, sans lésion d’adénomyose décelée.
Myomètre homogène sans lésion myomateuse individualisée.

Ovaire droit de morphologie normale (surface X cm2) pluri-folliculaire sans lésion focale.
Ovaire gauche de morphologie normale (surface X cm2) pluri-folliculaire sans lésion focale.

Absence d’anomalie tubaire décelée.
Cul-de-sac vaginal postérieur fin et régulier (épaisseur < 3 mm).
Absence d’adénomégalie pelvienne.
Absence d’épanchement péritonéal liquidien.
Lame d’épanchement péritonéal du cul-de-sac de Douglas physiologique.
Absence de dilatation des cavités pyélo-calicielles.
Vessie en réplétion sans anomalie pariétale.

CONCLUSION
Absence d’anomalie utérine ou annexielle.

[IRM] Crane +

IRM ENCÉPHALIQUE

CONTEXTE
Bilan
 
TECHNIQUE
– Séquences avant injection de produit de contraste gadoliné : axiale FLAIR, T2*, diffusion, T1
– Séquences après injection de produit de contraste gadoliné : axiale T1, 3DT1
 
RÉSULTATS
Structures médianes en place.
 
Pas d’anomalie du signal FLAIR du parenchyme cérébral sus ou sous tentoriel.
Quelques hypersignaux FLAIR de la substance blanche péri-ventriculaire, non confluents, aspécifiques.
 
Pas de stigmates hémorragiques intra ou extra axiaux en pondération T2*.
Pas d’hypersignal de diffusion du parenchyme cérébral.
Absence de prise de contraste cérébrale sus ou sous tentorielle suspecte.
Les structures veineuses sont perméables
 
CONCLUSION
Absence d’anomalie décelée
 
Iconographie mise à disposition sous forme de planche papier et conservée localement sur le PACS.
 
 

Neuroradio

[IRM] Conduits auditifs internes

IRM ENCEPHALIQUE ET DES CONDUITS AUDITIFS INTERNES

CONTEXTE
Bilan

TECHNIQUE
– Séquences axiales sur l’encéphale : FLAIR, T1, diffusion
– Séquence 3D : T2  centrée sur les angles ponto-cérebelleux.
– Séquences après injection de gadolinium : 3DT1 (en écho de gradient), T1

RESULTATS
Présences de quatre nerfs dans les conduits auditifs internes.
Angles ponto-cérebelleux libres.
Pas d’anomalie de signal ou de morphologie endolabyrinthique.

Structures médianes en place.
Pas d’anomalie du signal FLAIR du parenchyme cérébral sus ou sous tentoriel.
Quelques hypersignaux FLAIR de la substance blanche péri-ventriculaire, non confluents, aspécifiques.
Pas d’hypersignal de diffusion du parenchyme cérébral.
Pas de prise de contraste suspecte
Pas d’hydrocéphalie.

CONCLUSION
Absence d’anomalie décelée

Iconographie mise à disposition sous forme de planche papier et conservée localement sur le PACS.

[IRM] Démence

IRM ENCÉPHALIQUE

CONTEXTE
Bilan de déclin cognitif.

TECHNIQUE
– Séquences axiales : diffusion, FLAIR, T2*
– Séquences 3D : T1-IR (en écho de gradient)

RÉSULTATS
Structures médianes en place.

Pas d’anomalie du signal FLAIR du parenchyme cérébral sus ou sous tentoriel.
Quelques hypersignaux FLAIR de la substance blanche péri-ventriculaire, non confluents, aspécifiques.
Fazekas modifié :  0

Pas d’anomalie de trophicité cérébrale.
Atrophie cortico-sous-corticale diffuse, homogène, modérée, sans prédominance lobaire.
Trophicité hippocampique :

  • Scheltens 0 à droite
  • Scheltens 0 à gauche

Pas de stigmates hémorragiques intra ou extra axiaux en pondération T2*.
Pas d’hypersignal de diffusion du parenchyme cérébral.
Pas d’hydrocéphalie.

CONCLUSION
Examen normal.

Pas de leucopathie vasculaire.
Pas d’atrophie cérébrale notable.

Iconographie mise à disposition sous forme de planche papier et conservée localement sur le PACS.

 

Démence & Imagerie du cerveau âgé

[TDM] Aorte Minf

ANGIOSCANNER DE L’AORTE ET DES MEMBRES INFERIEURS

INDICATION
Bilan

TECHNIQUE
Injection de produit de contraste iodé et acquisition au temps artériel sur l’aorte et les membres inférieurs.
DLP :  mGy.cm

RESULTATS
Injection de qualité satisfaisante jusqu’en distalité.

  • Aorte cœliaque : calibre normal et régulier ( mm), pas de variation anatomique du tronc cœliaque, pas de sténose ostiale.
  • Artère mésentérique supérieure : perméable, pas de sténose significative.
  • Artère rénale droite : perméable, pas de sténose significative.
  • Artère rénale gauche : perméable, pas de sténose significative.
  • Aorte sous rénale : calibre normal et régulier ( mm).
  • Artère mésentérique inférieure : visible, perméable, pas de sténose significative.

Axe ilio-fémoral droit,

  • Artère iliaque primitive : perméable, calibre à  mm.
  • Artère iliaque interne : perméable.
  • Artère iliaque externe : perméable, calibre à  mm.
  • Artère fémorale commune : perméable
  • Artère fémorale superficielle : perméable
  • Artère poplitée : perméable
  • Artère tibiale antérieure : perméable
  • Artère tibiale postérieure : perméable
  • Artère fibulaire : perméable

Axe ilio-fémoral gauche,

  • Artère iliaque primitive : perméable, calibre à  mm.
  • Artère iliaque interne : perméable.
  • Artère iliaque externe : perméable, calibre à  mm.
  • Artère fémorale commune : perméable
  • Artère fémorale superficielle : perméable
  • Artère poplitée : perméable
  • Artère tibiale antérieure : perméable
  • Artère tibiale postérieure : perméable
  • Artère fibulaire : perméable

Etage abdomino-pelvien,
Absence de lésion focale d’allure suspecte décelée.

CONCLUSION
Absence d’anomalie décelée.

[TDM] ORL thorax

SCANNER CERVICO-THORACIQUE

INDICATION
Bilan

TECHNIQUE
Injection biphasique de produit de contraste et acquisition sur la région cervicale.
Réalisation d’une manœuvre de Vasalva.
Réalisation d’une manœuvre de phonation.
Acquisition à l’étage thoracique.
DLP :   mGy.cm

RESULTATS
Etage cervical,
Absence de syndrome de masse de la filière pharyngo laryngée décelé.
Déplissement satisfaisant des sinus piriformes après manœuvre de Vasalva.
Absence d’adénopathie jugulo-carotidienne, sous angulo-maxillaire, pharyngée ou spinale décelée.
Espaces para-pharyngé, rétro-pharyngé et précervical libres.
Structures sinusiennes libres.
Absence de lésion osseuse évidente.
Pas d’anomalie notable de la thyroïde.

Etage thoracique,
Pas d’adénopathie axillaire ou médiastinale visible.
Pas d’épanchement pleuro-péricardique.
Pas d’anomalie de la paroi thoracique.
Pas d’anomalie des gros vaisseaux.
Quelques calcifications vasculaires.
Pas d’anomalie évidente du cadre osseux.
Sur les coupes passant par l’abdomen, absence d’anomalie notable.
Pas de foyer parenchymateux organisé ni nodule suspect visualisé.
Pas d’anomalie du calibre des bronches.

CONCLUSION
Absence d’anomalie décelée.

[TDM] Larynx

SCANNER DU LARYNX

INDICATION
Trouble de la déglutition
 
TECHNIQUE
Injection bi-phasique de produit de contraste iodé : 30 cc de produit de  contraste à 1 cc/s – imprégnation de 120 sec – 60 cc de produit de  contraste à 3 cc/s – acquisition en fin d’injection
Puis acquisition en respiration libre et après manœuvre de Vasalva sur la région cervicale.
Réalisation d’une manœuvre de phonation.
DLP :   mGy.cm
Pas de complication au décours immédiat.
 
RESULTATS
Absence de syndrome de masse de la filière pharyngo laryngée décelé.
Déplissement satisfaisant des sinus piriformes après manœuvre de Vasalva.
Absence d’adénopathie jugulo-carotidienne, sous angulo-maxillaire, pharyngée ou spinale décelée.
Espaces para-pharyngé, rétro-pharyngé et précervical libres.
Structures sinusiennes libres.
Respect de la loge HTE
Absence de lésion osseuse évidente.
Pas d’anomalie notable de la thyroïde.
Axes jugulo-carotidiens perméables.
 
CONCLUSION
Absence d’anomalie significative décelée
 

Anatomie – Larynx

Anatomie – Pharyngo larynx

TNM – Larynx

Anatomie – Aires ganglionnaires cervicales

http://www.pinkybone.com/anatomie-regions-cervicales/

Anatomie – Régions lymphatiques cervicales

[Rx] Genoux

RADIOGRAPHIE DES GENOUX

INDICATION
Bilan radiologique.

RESULTATS
Pas d’anomalie de la minéralisation osseuse.
Respect des interlignes articulaires fémoro-tibiaux interne et externe.
Pas de lésion ostéolytique ou ostéocondensant suspecte visible.
Pas de calcification pathologique des parties molles.
Patella en place sur le cliché de profil.
Pas de volumineux épanchement visualisé.

CONCLUSION
Absence d’anomalie décelée

[Rx] Rachis lombaire

RADIOGRAPHIES DU RACHIS LOMBAIRE

INDICATION
Bilan

RESULTATS
Pas d’anomalie de la minéralisation osseuse.
Pas d’anomalie de la statique rachidienne sur cet examen réalisé en charge.
Respect de la hauteur des corps vertébraux et des espaces intersomatiques.
Pas d’arthrose interapophysaire postérieure évidente.
Pas de calcification des parties molles d’allure pathologique.
Pas de recul du mur postérieur.
Pas d’anisocorie pédiculaire.
Respect des interlignes articulaires sacro-iliaques.

CONCLUSION
Pas d’anomalie décelée.

[TDM] Dentascanner

DENTASCANNER

INDICATION
Bilan

TECHNIQUE
Acquisition hélicoïdale sur les arcades dentaires.
DLP :   mGy.cm.

RÉSULTATS
Pas d’anomalie de la minéralisation osseuse.
Absence de parondotonpathie apico-dentaire visualisée.

Reconstructions curvilignes mises à disposition sous forme de planche, de CD et sur le PACS.

 

Dentascanner

[TDM] TAP crane

SCANNER CEREBRAL ET THORACO-ABDOMINO-PELVIEN

INDICATION
Bilan

TECHNIQUE
Hélice abdominale sans injection de produit de contraste.
Injection de produit de contraste et acquisition sur le thorax, l’abdomen et le pelvis.
Acquisition tardive sur l’encéphale.
DLP :  mGy.cm

Examen comparé à celui réalisé le
Pas d’imagerie de référence disponible

RESULTATS
Étage encéphalique
Absence de prise de contraste pathologique décelée.
Pas d’hydrocéphalie
Structures veineuses perméables

Étage thoracique
En filtre médiastinal,
Pas d’adénopathie axillaire ou médiastinale visible.
Pas d’épanchement pleuro-péricardique.
Pas d’anomalie de la paroi thoracique.
Pas d’anomalie des gros vaisseaux.
Quelques calcifications vasculaires.
Pas d’anomalie évidente du cadre osseux.
Sur les coupes passant par l’abdomen, absence d’anomalie notable.

En filtre parenchymateux,
Pas de foyer parenchymateux organisé ni nodule suspect visualisé.
Pas d’anomalie du calibre des bronches.

Etage abdomino-pelvien
Foie de taille et de morphologie normale. Pas de dilatation des voies biliaires intra et extra hépatiques. Pas de lésion focale suspecte décelée.
Pancréas homogène sans dilation du Wirsung.
Rate homogène, de taille normale sans lésion focale décelée.
Surrénales fines.
Deux reins en position normale, sans lésion focale suspecte décelée. Pas de dilatation des voies urinaires.
Pas d’adénopathie coelio-mésentérique, para-lombo-aortique ou iliaque décelée.
Pas d’épanchement péritonéal.
Pas de densification pathologique de la graisse péritonéale.
Pas de distension des anses digestives.

CONCLUSION
Absence d’anomalie décelée.

[TDM] Cœur

SCANNER CARDIAQUE

INDICATION
Test d’effort d’ischémie non réalisable, douteux ou non interprétable

TECHNIQUE

  • Bêtabloquants si FC > 65/min
    • Athenolol (Tenormine®) si pas de contre-indication (insuffisance cardiaque, BAV, asthme…)
      • Soit 50 mg PO, 1h avant examen
      • Soit 5 mg IVL juste avant examen

Acquisition hélicoïdale multiphasique rétrospective centrée sur le cœur et la crosse aortique avec synchronisation cardiaque après injection de produit de contraste iodé.
Bonne tolérance au décours immédiat de l’examen.
DLP  :        mGy.cm

RESULTATS
Injection de qualité optimale / satisfaisante / sous optimale / médiocre
Synchronisation de qualité optimale / satisfaisante / sous optimale / médiocre

Score calcique d’Agatston :
Fréquence cardiaque lors de l’acquisition :    bpm
Volume télédiatolique :     ml
Volume télésystolique :     ml
Fraction d’éjection ventriculaire gauche :    %
Absence de thrombus auriculaire décelé
Analyse coronaire :

  • Réseau droit / gauche dominant
  • A. Coronaire droite :
  • A. Coronaire gauche :
  • A. Circonflexe :
  • A. Interventriculaire antérieure :

Crosse aortique :
Pas d’épanchement pleuro-péricardique significatif.
Absence d’anomalie parenchymateuse pulmonaire décelée dans les limites du champs d’exploration.

CONCLUSION
FEVG :

[TDM] TAP portal

SCANNER THORACO-ABDOMINO-PELVIEN

INDICATION
Bilan

TECHNIQUE
Injection de produit de contraste iodé et acquisition au temps portal sur le thorax, l’abdomen et le pelvis.
DLP :  mGy.cm

RESULTATS
A l’étage thoracique :
En filtre médiastinal,
Pas d’adénopathie axillaire ou médiastinale.
Pas d’épanchement pleuro-péricardique significatif.
Pas d’anomalie de la paroi thoracique.
Pas d’anomalie des gros vaisseaux ou des cavités cardiaques.
Pas de lésion ostéolytique ou ostéocondensante suspecte visualisée.

En filtre pulmonaire,
Pas de foyer parenchymateux organisé si nodule suspect visualisé.
Pas d’anomalie du calibre des bronches.

A l’étage abdomino-pelvien :
Pas de lésion focale suspecte visualisée sur le foie, les deux reins, le pancréas, la rate et les deux surrénales.
Pas d’épanchement péritonéal liquidien ou gazeux.
Pas d’adénopathie coelio-mésentérique, para lombo-aortique ou iliaque décelée.
Pas de densification pathologique de la graisse péritonéale.
Les orifices herniaires sont libres.
Pas de distension des anses digestives.
Pas de lésion ostéolytique ou ostéo-condensante suspecte.

CONCLUSION
Absence d’anomalie décelée.

Iconographie mise à disposition sous forme de planche papier et conservée localement sur le PACS.

[Rx] Rachis cervical

RADIOGRAPHIES DU RACHIS CERVICAL

INDICATION
Bilan

TECHNIQUE
Face, profil, bouche ouverte, 3/4

RESULTATS
Pas d’anomalie de la minéralisation osseuse.
Pas d’anomalie de la statique sur cet examen réalisé en charge.
Respect de la ligne spino-lamellaire.
Respect de la hauteur des corps vertébraux et des espaces inter-somatiques.
Foramens de conjugaison libres.
Bonne congruence des massifs articulaires.
Intégrité de l’odontoïde.
Pas de calcification des parties molles d’allure pathologique.

CONCLUSION
Absence d’anomalie décelée.

[Rx] Bassin

RADIOGRAPHIES DU BASSIN

INDICATION
Bilan radiologique.

RÉSULTATS
Bassin,
Respect des articulations sacro-iliaques.
Intégrité des cadres obturateurs.
Respect des articulations coxo-fémorales.
Pas de lésion lytique ou condensante suspecte décelée.
Pas de calcification des parties molles.

A droite,
A gauche,
Pincement de l’interligne articulaire coxo-fémoral supéro-latéral de face (normale 4,2 mm homme, 3,9 mm femme)
Pincement interligne coxo-fémoral antéro-supérieur de profil
Ostéophhytose péri acétabulaire
Ostéocondensation sous chondrale prédominant sur l’acétabulum
Géodes sous chondrales
Epaississement de la corticale inférieure du col fémoral (très spécifique)

CONLCUSION
Pas d’anomalie osseuse décelée.
Coxarthrose stade 0 selon Kellgren et Lawrence
Coxarthrose stade 1 selon Kellgren et Lawrence : pincement articulaire, ostéophytose péricapitale douteuse
Coxarthrose stade 2 selon Kellgren et Lawrence : pincement articulaire, ostéophytose, sclérose osseuse modérée
Coxarthrose stade 3  selon Kellgren et Lawrence : pincement articulaire net avec discrète ostéophytose, sclérose osseuse avec kyste, déformation de la tête fémorale et de l’acétabulum inime
Coxarthrose stade 4 selon Kellgren et Lawrence : disparition de l’espace articulaire avec sclérose osseuse et kyste, importante déformation de la tête fémorale et de l’acétabulum, avec ostéophytose majeure.

[TDM] Rachis cervical

SCANNER DU RACHIS CERVICAL

INDICATION
Bilan

TECHNIQUE
Sans injection de produit de contraste.
DLP :  mGy.cm

RESULTATS
Pas d’anomalie de la statique rachidienne sur cet examen réalisé en décubitus dorsal.
Respect de hauteur des corps vertébraux.
Respect de la ligne spino-lamellaire.
Bonne congruence des massifs articulaires.
? Ostéophytose antérieure modérée étagée.
Pas de lésion ostéolytique ou ostéocondensante suspecte.
Pas d’arthrose inter-apophysaire postérieure.
Les foramens de conjugaison sont libres.
Pas d’anomalie de trophicité musculaire.
Calcifications carotidiennes et vertébrales bilatérales.

CONCLUSION
Cervicarthrose très modérée sans conflit radiculaire décelé.
Absence d’anomalie décelée

[TDM] TSA (court)

ANGIOSCANNER DES TRONCS SUPRA-AORTIQUES

INDICATION
Recherche de sténose des vaisseaux du cou.

TECHNIQUE
Injection de produit de contraste iodé et acquisition au temps artériel sur les troncs supra-aortiques

RÉSULTATS
– Crosse de l’aorte : absence de variation anatomique notable. Pas de calcification de la paroi.
– TABC : calibre normal et régulier. Pas d’anomalie ostiale. Pas d’anomalie de paroi.
– Artère sous-clavière droite : calibre normal et régulier. Pas d’anomalie ostiale. Pas
d’anomalie de paroi.
– Artère sous-clavière gauche : calibre normal et régulier. Pas d’anomalie ostiale.
Pas d’anomalie de paroi.
– Artère carotide droite : pas d’anomalie ostiale. Pas de sténose bulbaire ou sus bulbaire.
– Artère carotide gauche : pas d’anomalie ostiale. Pas de sténose bulbaire ou sus bulbaire.
– Artère vertébrale droite : calibre normal et régulier. Pas d’anomalie ostiale.
– Artère vertébrale gauche : calibre normal et régulier. Pas d’anomalie ostiale.

CONCLUSION
Pas de sténose significative des vaisseaux à destinée cervico-encéphalique

Reconstructions curvillignes mises à disposition sous forme de planches et sur le PACS.


 

Fiches connexes

Sténose carotidienne

Anatomie – Vasculaire

[TDM] TSA (long)

ANGIOSCANNER DES TRONCS SUPRA-AORTIQUES

INDICATION
Bilan.

TECHNIQUE
Injection de produit de contraste iodé et acquisition au temps artériel sur les troncs supra-aortiques.
DLP :        mGy.cm.

RESULTATS
Injection de qualité satisfaisante.

Imprégnation athéromateuse calcifiée diffuse.

Etage thoracique,
– Crosse de l’aorte : absence de variation anatomique notable. Pas de calcification de la paroi.
– TABC : calibre normal et régulier. Pas d’anomalie ostiale. Pas d’anomalie de paroi.

Etage cervical droit,
Artère sous-clavière : calibre normal et régulier. Pas d’anomalie ostiale. Pas d’anomalie de paroi.
Artère carotide primitive : calibre normal et régulier. Pas d’anomalie ostiale. Pas d’anomalie de paroi.
Bulbe carotidien : calibre normal et régulier. Pas d’anomalie ostiale. Pas d’anomalie de paroi, pas de sténose significative.
Carotide interne extra-crânienne : calibre normal et régulier. Pas d’anomalie ostiale. Pas d’anomalie de paroi, pas de sténose significative.
Carotide interne intra-pétreuse : calibre normal et régulier. Pas d’anomalie de paroi.
Carotide interne intra-caverneuse et supra-clinoïdienne : calibre normal et régulier. Pas d’anomalie de paroi.
Artère vertébrale : calibre normal et régulier. Pas d’anomalie ostiale. Pas d’anomalie de paroi. Terminaison en artère basilaire.

Etage cervical gauche,
Artère sous-clavière : calibre normal et régulier. Pas d’anomalie ostiale. Pas d’anomalie de paroi.
Artère carotide primitive : calibre normal et régulier. Pas d’anomalie ostiale. Pas d’anomalie de paroi.
Bulbe carotidien : calibre normal et régulier. Pas d’anomalie ostiale. Pas d’anomalie de paroi, pas de sténose significative.
Carotide interne extra-crânienne : calibre normal et régulier. Pas d’anomalie ostiale. Pas d’anomalie de paroi, pas de sténose significative.
Carotide interne intra-pétreuse : calibre normal et régulier. Pas d’anomalie de paroi.
Carotide interne intra-caverneuse et supra-clinoïdienne : calibre normal et régulier. Pas d’anomalie de paroi.
Artère vertébrale : calibre normal et régulier. Pas d’anomalie ostiale. Pas d’anomalie de paroi. Terminaison en artère basilaire.

 

Etage intra-cranien,
Polygone de Willis : pas de sténose intra crânienne. Pas d’image ectasiante évidente.

CONCLUSION
Pas de sténose significative.
Imprégnation athéromateuse par ailleurs modérée.

Reconstructions curvilignes mises à disposition sur le PACS.


 

Fiches connexes

Sténose carotidienne

Anatomie – Vasculaire

[TDM] Mort encéphalique

SCANNER CEREBRAL ET THORACO-ABDOMINO-PELVIEN

INDICATION
Etat clinique de mort encéphalique.
Bilan diagnostic
Recherche de lésion avant possible prélèvement d’organe

TECHNIQUE
Acquisition hélicoïdale sur l’encéphale sans injection de produit de contraste.
Acquisition hélicoïdale sur l’abdomen sans injection de produit de contraste.
Injection de produit de contraste iodé sur cathéter veineux périphérique.
A 20 secondes, acquisition hélicoïdale sur l’encéphale.
A 35 secondes, acquisition hélicoïdale sur le thorax et l’abdomen
A 60 secondes, acquisition hélicoïdale sur l’encéphale.
A 90 secondes, acquisition hélicoïdale sur l’abdomen et le pelvis.
DLP :      mGy.cm

RESULTATS
A l’étage encéphalique :

Opacification satisfaisante des artères temporales superfcielles

Rehaussement des branches M3-M4 de l’artère sylvienne droite.
Rehaussement des branches M3-M4 de l’artère sylvienne gauche.
Rehaussement des veines cérébrales internes.

Absence de rehaussement des branches M3-M4 de l’artère sylvienne droite.
Absence de rehaussement des branches M3-M4 de l’artère sylvienne gauche.
Absence de rehaussement des veines cérébrales internes.

 
A l’étage thoracique :
En filtre médiastinal,
Pas d’adénopathie axillaire ou médiastinale.
Pas d’épanchement pleuro-péricardique.
Pas d’anomalie de la paroi thoracique.
Pas d’anomalie des gros vaisseaux ou des cavités cardiaques.
Pas de lésion ostéolytique ou ostéocondensante suspecte visualisée.

En filtre pulmonaire,
Pas de foyer parenchymateux organisé si nodule suspect visualisé.
Pas d’anomalie du calibre des bronches.

A l’étage abdomino-pelvien :
Pas de lésion focale visualisée sur le foie, des deux reins, le pancréas, la rate et les deux urrénales.
Pas d’épanchement péritonéal liquidien ou gazeux.
Pas d’adénopathie coelio-mésentérique, para lombo-aortique ou iliaque décelée.
Pas de densification de la graisse péritonéale.
Les orifices herniaires sont libres.
Pas de distension des anses digestives.
Pas de lésion ostéolytique ou ostéo-condensante suspecte.

CONCLUSION
Absence d’arrêt circulatoire cérébral
Arrêt circulatoire cérébral
Absence de lésion d’allure tumorale décelée

Iconographie mise à disposition sous forme de planche papier et conservée localement sur le PACS./em>


 

ANGIOSCANNER CEREBRAL POUR CONFIRMATION DE L’ETAT de MORT ENCEPHALIQUE

INDICATION
Diagnostic clinique de mort encéphalique validé : [oui/non]
Date et heure : [<>]

TECHNIQUE
Acquisition sans injection.
Acquisition 1 min après injection de [<>] mL de [<>].

RÉSULTATS
Visualisation des artères temporales superficielles droite et gauche : [oui/non]

Score de non opacification (1 = non opacification ; 0 = opacification) :
* modifié selon les recommandations des sociétés françaises de neuroradiologie et de radiologie (octobre 2010)
– Artères corticales de l’artère cérébrale moyenne droite : [ ]
– Artères corticales de l’artère cérébrale moyenne gauche : [ ]
– Veine cérébrale interne droite : [ ]
– Veine cérébrale interne gauche : [ ]

Total score de non opacification : [ ]

CONCLUSION
[<Score 0-3 : absence d’arrêt circulatoire>]
[<Score 4 : arrêt circulatoire >]

[TDM] Pelviscanner

  • Le diamètre promonto-rétro-pubien est de : ___ cm (normal supérieur à 10,5 cm)
  • Le diamètre transverse médian est de : ___ cm (normal supérieur à 12,5 cm)
    • Soit un indice de Magnin satisfaisant de  ___ cm (normal si supérieur à 23).
  • Le diamètre bi-épineux est de ___ cm (normal supérieur à 11 cm).
  • Présentation foetale :

[TDM] Rocher

SCANNER DES ROCHERS

INDICATION
Bilan

TECHNIQUE
Sans injection de produit de contraste.
Reconstructions dans le plan des canaux semi-circulaires latéraux.
DLP :         mGy.cm.

RESULTATS
1. Oreille droite 
Conduit auditif externe libre. Pas d’épaississement des parois. Membrane tympanique fine et régulière.
Bonne pneumatisation et bonne aération des cellules mastoïdiennes
Bonne aération de l’oreille moyenne sans syndrome de masse visible.
Os labyrinthique dense et homogène.
Chaîne ossiculaire intègre et continue.
Absence d’anomalie du trajet du nerf facial.
Pas de procidence du golfe jugulaire ou de la carotide intra-pétreuse.
Aération normale des fenêtres ronde et ovale.
Cochlée complète, avec modiolus d’aspect normal.
Absence d’anomalie de morphologie des canaux semi-circulaires.
Pas d’anomalie de morphologie du vestibule.
Pas de dilatation de l’aqueduc du vestibule.
Pas d’élargissement du méat acoustique interne.

2. Oreille gauche
Conduit auditif externe libre. Pas d’épaississement des parois. Membrane tympanique fine et régulière.
Bonne pneumatisation et bonne aération des cellules mastoïdiennes
Bonne aération de l’oreille moyenne sans syndrome de masse visible.
Os labyrinthique dense et homogène.
Chaîne ossiculaire intègre et continue.
Absence d’anomalie du trajet du nerf facial.
Pas de procidence du golfe jugulaire ou de la carotide intra-pétreuse.
Aération normale des fenêtres ronde et ovale.
Cochlée complète, avec modiolus d’aspect normal.
Absence d’anomalie de morphologie des canaux semi-circulaires.
Pas de dilatation de l’aqueduc du vestibule.
Pas d’élargissement du méat acoustique interne.

3. Aération normale des sinus de la face.

CONCLUSION
Scanner des rochers normal.

Anatomie – Rocher

Anatomie – Rocher

Malformations de l’oreille interne

[TDM] Rachis lombaire

SCANNER DU RACHIS LOMBAIRE

CONTEXTE
Bilan
 
TECHNIQUE
Scanner du rachis lombaire réalisé sans injection de produit contraste.
DLP :  mGy.cm.
 
RÉSULTATS
Il n’y a pas d’anomalie de la statique rachidienne sur cet examen réalisé en décubitus dorsal.
Pas d’anomalie de la minéralisation osseuse.
Respect de hauteur des corps vertébraux.
Pas de lésion ostéolytique ou ostéocondensante suspecte.

  • À l’étage T12 L1 : le disque est en place. Pas d’arthrose inter-apophysaire postérieure. Les foramens de conjugaison sont libres.
  • À l’étage L1-L2 : le disque est en place. Pas d’arthrose inter-apophysaire postérieure. Les foramens de conjugaison sont libres.
  • À l’étage L2-L3 : le disque est en place. Pas d’arthrose inter-apophysaire postérieure. Les foramens de conjugaison sont libres.
  • À l’étage L3-L4 : le disque est en place. Pas d’arthrose inter-apophysaire postérieure. Les foramens de conjugaison sont libres.
  • À l’étage L4-L5 : le disque est en place. Pas d’arthrose inter-apophysaire postérieure. Les foramens de conjugaison sont libres.
  • À l’étage L5 S1 : le disque est en place. Pas d’arthrose inter-apophysaire postérieure. Les foramens de conjugaison sont libres.

Pas d’anomalie notables des articulations sacro-iliaques.
Pas d’anomalie de trophicité musculaire.
Rétropéritoine libre.
Calcifications vasculaires
 
CONCLUSION
Absence d’anomalie décelée
 
Iconographie fournie sous forme papier, CD  et conservée localement sur le PACS.
 

Rachis lombaire – Dégénératif

[TDM] TAP 3 temps

SCANNER THORACO-ABDOMINO-PELVIEN

INDICATION
Bilan

TECHNIQUE
Acquisition hélicoïdale sur l’abdomen sans injection de produit de contraste.
Injection de produit de contraste iodé et acquisition au temps artériel sur le thorax et l’abdomen et au temps portal sur l’abdomen et le pelvis.
DLP :  mGy.cm

RESULTATS
A l’étage thoracique :
En filtre médiastinal,
Pas d’adénopathie axillaire ou médiastinale.
Pas d’épanchement pleuro-péricardique.
Pas d’anomalie de la paroi thoracique.
Pas d’anomalie des gros vaisseaux ou des cavités cardiaques.
Pas de lésion ostéolytique ou ostéocondensante suspecte visualisée.

En filtre pulmonaire,
Pas de foyer parenchymateux organisé si nodule suspect visualisé.
Pas d’anomalie du calibre des bronches.

A l’étage abdomino-pelvien :
Pas de lésion focale suspecte visualisée sur le foie, les deux reins, le pancréas, la rate et les deux surrénales.
Pas d’épanchement péritonéal liquidien ou gazeux.
Pas d’adénopathie coelio-mésentérique, para lombo-aortique ou iliaque décelée.
Pas de densification pathologique de la graisse péritonéale.
Les orifices herniaires sont libres.
Pas de distension des anses digestives.
Pas de lésion ostéolytique ou ostéo-condensante d’allure suspecte.

CONCLUSION
Absence d’anomalie décelée.

Iconographie mise à disposition sous forme de planche papier et conservée localement sur le PACS.

[TDM] Sinus

SCANNER DES SINUS

INDICATION
Bilan
 
TECHNIQUE
Scanner des sinus basse dose sans injection de produit de contraste.
DLP :  mGy.cm
Reconstructions multiplannaires.
 
RESULTATS
Bonne pneumatisation et bonne aération des cellules frontales, sphénoïdales, ethmoïdales, maxillaires et mastoïdiennes.
Pas d’épaississement muqueux, ni niveau hydro-aérique visible.
Absence de matériel dentaire visualisé dans le fond des sinus maxillaires.
Ostia sphénoïdaux perméables.
Canaux de naso-frontaux perméables.
Infundibulums maxillaires perméables.
Pas de déviation significative de la cloison nasale.
Pas de lésion ostéolytique ou ostéocondensante suspecte.
Pas de parodonthopathie apicodentaire visualisée.
Pas de déhiscence de lame criblée de l’ethmoïde.
Pas de procidence des canaux carotidiens dans les cellules sphénoïdales.
 
CONCLUSION
Absence de signe de sinusite aigue ou chronique.
Absence de configuration des cavités sinusiennes favorisant le confinement.

 

Anatomie – Sinus

 

Sinusites

 

[Rx] Epaule

RADIOGRAPHIES DE L’ÉPAULE

TECHNIQUE
Face, profile, 3 rotations

INDICATION

 

RÉSULTATS
Pas d’anomalie de la minéralisation osseuse.

Acromion de type I (face inférieure rectiligne)
Acromion de type II (face inférieure concave vers le bas)
Acromion de type III (crochu)
Acromion de type IV (face inférieure concave vers le haut)

Respect de l’espace sous acromial.
Respect de l’interligne articulaire gléno-huméral.
Pas de lésion ostéolytique ou ostéocondensante suspecte visible.
Pas de calcification des parties molles.
Pas d’arthrose acromio-claviculaire.

CONLCUSION
Pas d’anomalie osseuse décelée.

[US] Thyroïde

ÉCHOGRAPHIE DE LA THYROÏDE

INDICATION
Bilan de goitre thyroïdien.
Bilan de dysthyroïdie.
Bilan de nodule thyroïdien.
Bilan radiologique.

RÉSULTATS
Glande thyroïde aux contours réguliers.
Echostructure homogène.
Pas d’anomalie du gradient musculo-parenchymateux.

Le lobe thyroïdien droit mesure  x x mm soit un volume de mL (normale entra 5 et 10 mL).
Pas d’image nodulaire retrouvée.
Pas d’anomalie en Doppler couleur.

Le lobe thyroïdien gauche mesure  x x mm soit un volume de mL (normale entra 5 et 10 mL).
Pas d’image nodulaire retrouvée.
Pas d’anomalie en Doppler couleur.

L’isthme thyroïdien mesure mm d’épaisseur.

Pas d’anomalie du tractus thyréoglosse.
Pas d’adénopathie jugulocarotidienne.
Glandes sous maxillaires et parotides homogènes, sans anomalie notable.

CONCLUSION
Thyroïde de taille normale, homogène sans image nodulaire suspecte retrouvée.

 

thyroide

 

http://www.pinkybone.com/thyroide-echographie/

[TDM] Thorax-

SCANNER THORACIQUE

CONTEXTE
Bilan

TECHNIQUE
Scanner du thorax réalisé sans injection de produit de contraste.
DLP :  mGy.cm

RESULTATS
En filtre parenchymateux pulmonaire,
Pas de foyer parenchymateux organisé visualisée.
Pas de nodule suspect vu.
Pas d’anomalie du calibre des bronches.

En filtre médiastinal,
Pas d’adénopathie axillaire ou médiastinale.
Pas d’épanchement pleuro-péricardique.
Calcifications vasculaires.
Pas d’anomalie de la paroi thoracique.
Pas d’anomalie sur les coupes passant par l’abdomen.
Pas de lésion ostéolytique ou ostéocondensante suspecte.

CONCLUSION
Absence d’anomalie visualisée.

 

Thorax

[TDM] Thorax EP

SCANNER THORACIQUE

INDICATION
Recherche d’embolie pulmonaire

TECHNIQUE
Injection de produit de contraste iodé et acquisition au temps artériel pulmonaire sur le thorax
DLP :  mGy.cm.

RESULTATS
Injection de qualité satisfaisante

Pas d’embolie pulmonaire segmentaire ou sous segmentaire décelée
Pas d’adénopathie axillaire ou médiastinale
Pas d’épanchement pleuro-péricardique
Pas d’anomalie de la paroi thoracique
Pas d’anomalie des gros vaisseaux ou des cavités cardiaques
Pas de foyer parenchymateux organisé si nodule suspect visualisé
Pas d’anomalie du calibre des bronches
Pas de lésion ostéolytique ou ostéocondensante suspecte visualisée
Surrénales fines

CONCLUSION
Pas d’argument pour une embolie pulmonaire segmentaire ou sous segmentaire

[TDM] Thorax+

SCANNER THORACIQUE

INDICATION
Bilan.

TECHNIQUE:
Injection de produit de contraste iodé et acquisition au temps artériel sur le thorax.
DLP :………… mGy.cm.

RESULTATS
Pas de foyer parenchymateux organisé visualisée.
Pas de nodule suspect vu.
Pas d’anomalie du calibre des bronches.

Pas d’adénopathie axillaire ou médiastinale.
Pas d’épanchement pleuro-péricardique.
Calcifications vasculaires.
Pas d’anomalie de la paroi thoracique.
Pas d’anomalie sur les coupes passant par l’abdomen.
Pas de lésion ostéolytique ou ostéocondensante suspecte.

CONCLUSION
Absence d’anomalie décelée.

[TDM] Willis

ANGIOSCANNER DU POLYGONE DE WILLIS

INDICATION
Bilan

TECHNIQUE
Scanner cérébral après injection de produit de contraste et acquisition au temps artériel sur le polygone de Willis.
DLP :…….. mGy.cm
Pas de complication au décours immédiat.

RESULTATS
Pas de disparité de calibre des vaisseaux intracrâniens décelée.
Structures médianes en place.
Pas d’anomalie de densité du parenchyme cérébral sus ou sous-tentoriel.
Pas d’hydrocéphalie.
Pas de signe d’hémorragie intra ou extra-axiale.
Citernes de la base libres.
Pas d’anomalie de la charnière cervico-occipitale.
Structures sinusiennes libres.
Pas de lésion osseuse suspecte visualisée.

CONCLUSION
Absence d’anomalie décelée.

Reconstruction mises à disposition sur le PACS.
Iconographie mise à disposition sous forme de planche papier et conservée localement sur le PACS.

[TDM] Stéréo

SCANNER CEREBRAL

INDICATION
Bilan avant chirurgie en conditions stéréotaxiques.

TECHNIQUE
Scanner cérébral sans injection de produit de contraste, cadre stéréotaxique en place.
DLP :……….. mGy.cm

RESULTATS
Structures médianes en place.
Pas de dilatation du système ventriculaire.

[TDM] Crâne -/+

SCANNER CÉRÉBRAL

INDICATION
Bilan

TECHNIQUE
Scanner cérébral sans puis avec injection de produit de contraste iodé
DLP :………………. mGy.cm
Pas de complication au décours immédiat

RESULTATS
Structures médianes en place
Pas d’anomalie de densité du parenchyme cérébral sus ou sous-tentoriel en contraste spontané
Absence de prise de contraste parenchymateuse ou péri-cérébrale suspecte
Structures veineuses perméables
Structures ventriculaires fines et symétriques
Pas de signe d’hémorragie intra ou extra-axiale
Citernes de la base libres
Pas d’anomalie de la charnière cervico-occipitale
Structures sinusiennes libres
Pas de lésion osseuse suspecte visualisée

CONCLUSION
Absence d’anomalie décelée

Iconographie mise à disposition sous forme de planche papier et conservée localement sur le PACS

 

Neuroradio

[TDM] Crane+

SCANNER CEREBRAL

INDICATION
Bilan

TECHNIQUE
Scanner cérébral avec injection de produit de contraste iodé.
DLP :…………… mGy.cm
Pas de complication au décours immédiat.

RESULTATS
Structures médianes en place.
Pas d’anomalie de densité du parenchyme cérébral sus ou sous-tentoriel.
Structures ventriculaires fines et symétriques.
Pas de signe d’hémorragie intra ou extra-axiale.
Citernes de la base libres.
Pas d’anomalie de la charnière cervico-occipitale.
Structures sinusiennes libres.
Pas de lésion osseuse suspecte visualisée.

CONCLUSION
Absence d’anomalie décelée.

Iconographie mise à disposition sous forme de planche papier et conservée localement sur le PACS.

[TDM] Crane –

SCANNER CÉRÉBRAL

INDICATION
Bilan
 
TECHNIQUE
Scanner cérébral sans injection de produit de contraste.
DLP : …………………mGy.cm
 
RESULTATS
Structures médianes en place.
Pas d’anomalie de densité du parenchyme sus ou sous-tentoriel en contraste spontané.
Pas d’hydrocéphalie.
Pas de signe d’hémorragie intra ou extra-axiale récente.
Pas de syndrome de masse évident.
Citernes de la base libres.
Pas d’anomalie de la charnière cervico-occipitale.
Structures sinusiennes libres.
Pas de lésion osseuse suspecte visualisée.
 
CONCLUSION
Absence d’anomalie décelée.
 
 

Neuroradio

[TDM] AP -/port

SCANNER ABDOMINO-PELVIEN

INDICATION
Bilan

TECHNIQUE
Acquisition hélicoïdale sur l’abdomen sans injection de produit de contraste.
Injection de produit de contraste iodé et acquisition au temps portal sur l’abdomen et le pelvis.
DLP :……… mGy.cm

RESULTATS
Pas de lésion focale suspecte visualisée sur le foie, des deux reins, le pancréas, la rate et les deux surrénales.
Pas d’épanchement péritonéal liquidien ou gazeux.
Pas d’adénopathie coelio-mésentérique, para lombo-aortique ou iliaque décelée.
Pas de densification de la graisse péritonéale.
Les orifices herniaires sont libres.
Pas de distension des anses digestives.
Pas de lésion ostéolytique ou ostéo-condensante suspecte.

CONCLUSION
Absence d’anomalie décelée.

Iconographie mise à disposition sous forme de planche papier et conservée localement sur le PACS.

[TDM] AP -/art/port

SCANNER ABDOMINO-PELVIEN

INDICATION
Bilan

TECHNIQUE
Acquisition hélicoïdale sur l’abdomen sans injection de produit de contraste.
Injection de produit de contraste iodé et acquisition au temps artériel et au temps portal sur l’abdomen et le pelvis.
DLP :……………mGy.cm

RESULTATS
Pas de lésion focale suspecte visualisée sur le foie, les deux reins, le pancréas, la rate et les deux surrénales.
Pas d’épanchement péritonéal liquidien ou gazeux.
Pas d’adénopathie coelio-mésentérique, para lombo-aortique ou iliaque décelée.
Pas de densification de la graisse péritonéale.
Les orifices herniaires sont libres.
Pas de distension des anses digestives.
Pas de lésion ostéolytique ou ostéo-condensante suspecte.

CONCLUSION
Absence d’anomalie décelée.

Iconographie mise à disposition sous forme de planche papier et conservée localement sur le PACS.

[TDM] AP-

SCANNER ABDOMINO-PELVIEN

INDICATION
Bilan

TECHNIQUE
Scanner abdomino-pelvien sans injection de produit de contraste.
DLP :……………. mGy.cm.

RESULTATS
Pas de lésion focale en contraste spontané visualisée sur le foie, les deux reins, le pancréas, la rate et les deux surrénales.
Pas d’épanchement péritonéal liquidien ou gazeux.
Pas d’adénopathie coelio-mésentérique, para lombo-aortiques ou iliaques décelée.
Les orifices herniaires sont libres.
Pas de distension des anses digestives.

Pas d’anomalie sur les coupes passant par les bases pulmonaires.

Pas de lésion ostéolytique ou ostéocondensante suspecte.

CONCLUSION
Absence d’anomalie décelée.

[Rx] Thorax au lit

RADIOGRAPHIE DE THORAX AU LIT

INDICATION
Surveillance

RESULTATS
Pas d’épanchement pleural
Pas d’anomalie de la silhouette cardio-médiastinale.
Pas de foyer parenchymateux organisé visualisé.

[Rx] Thorax

RADIOGRAPHIE THORACIQUE

INDICATION
Bilan radiologique.

RESULTATS
Absence de foyer parenchymateux organisé visible.
Pas d’épanchement pleural.
Pas d’anomalie de la silhouette cardio-médiastinale.
Pas d’anomalie évidente du cadre osseux.

CONCLUSION
Pas d’anomalie décelée.

[Rx] ASP

RADIOGRAPHIE ABDOMEN SANS PRÉPARATION

TECHNIQUE
Debout
Couché
Centré sur les coupoles diaphragmatiques

CONTEXTE
Bilan

RESULTATS
Répartition harmonieuse des clartés digestives.
Pas de niveau hydro-aérique visualisé.
Pas de signe de pneumopéritoine.
Ampoule rectale vide.
Pas de calcification en projection des aires rénales ou hépatique.
Pas d’anomalie du cadre osseux.

CONCLUSION
Absence de signe d’occlusion

[IRM] Rachis cervical

IRM DU RACHIS CERVICAL

CONTEXTE
Bilan

TECHNIQUE
IRM 1,5 T
Séquences sagittales T1, T2 et axiales T2 sur le rachis cervical

RESULTATS
Pas d’anomalie de la statique rachidienne sur cet examen réalisé en décubitus dorsal.
Respect de hauteur des corps vertébraux.
Respect de la ligne spino-lamellaire.
Pas d’anomalie constitutionnelle du calibre du canal rachidien.
Pas d’anomalie du signal du cordon médullaire ou du LCR.
Pas d’anomalie de la charnière cervico-occipitale.
Pas de signal osseux péjoratif.
Pas d’anomalie de trophicité musculaire.

À l’étage C2-C3 : disque en place, pas d’anomalie du signal discal. Pas d’arthrose inter-apophysaire postérieure. Foramens de conjugaison libres.
À l’étage C3-C4 : disque en place, pas d’anomalie du signal discal. Pas d’arthrose inter-apophysaire postérieure. Foramens de conjugaison libres.
À l’étage C4-C5 : disque en place, pas d’anomalie du signal discal. Pas d’arthrose inter-apophysaire postérieure. Foramens de conjugaison libres.
À l’étage C5-C6 : disque en place, pas d’anomalie du signal discal. Pas d’arthrose inter-apophysaire postérieure. Foramens de conjugaison libres.
À l’étage C6-C7 : disque en place, pas d’anomalie du signal discal. Pas d’arthrose inter-apophysaire postérieure. Foramens de conjugaison libres.
À l’étage C7-Th1 : disque en place, pas d’anomalie du signal discal. Pas d’arthrose inter-apophysaire postérieure. Foramens de conjugaison libres.

CONCLUSION
Pas d’anomalie décelée.

[IRM] Rachis entier

IRM DU RACHIS ENTIER

CONTEXTE
Bilan
 
TECHNIQUE
– Séquences avant injection de contraste : sagittale T1, sagittale T2, axiale T2
– Séquences près injection de contraste : sagittale T1, axiale T1 après suppression du signal de la graisse
 
RÉSULTATS
Pas d’anomalie de la statique rachidienne sur cet examen réalisé en décubitus dorsal.
Respect de hauteur des corps vertébraux.
Respect de la ligne spino-lamellaire.
Pas d’anomalie constitutionnelle du calibre du canal rachidien.
Pas d’anomalie du signal du cordon médullaire ou du LCR.
Disques en place
Pas d’anomalie du signal discal
Pas d’arthrose inter-apophysaire postérieure
Foramens de conjugaison libres.
Pas d’anomalie de trophicité musculaire.
 
CONCLUSION
Pas d’anomalie décelée.
 
 

[IRM] Rachis lombaire

IRM DU RACHIS LOMBAIRE

CONTEXTE
Bilan

TECHNIQUE
Séquences : sagittale T1 – sagittale T2 – axiale T2

RESULTATS
Pas d’anomalie de la statique rachidienne sur cet examen réalisé en décubitus dorsal.
Projection du cône médullaire en T12-L1
Respect de la hauteur des corps vertébraux.
Pas d’anomalie constitutionnelle du calibre du canal rachidien.
Pas de signal osseux péjoratif.
Pas d’anomalie de trophicité musculaire.

À l’étage T12-L1 : disque en place, pas d’anomalie du signal discal. Pas d’arthrose inter-apophysaire postérieure. Foramens de conjugaison libres.
À l’étage L1-L2 : disque en place, pas d’anomalie du signal discal. Pas d’arthrose inter-apophysaire postérieure. Foramens de conjugaison libres.
À l’étage L2-L3 : disque en place, pas d’anomalie du signal discal. Pas d’arthrose inter-apophysaire postérieure. Foramens de conjugaison libres.
À l’étage L3-L4 : disque en place, pas d’anomalie du signal discal. Pas d’arthrose inter-apophysaire postérieure. Foramens de conjugaison libres.
À l’étage L4-L5 : disque en place, pas d’anomalie du signal discal. Pas d’arthrose inter-apophysaire postérieure. Foramens de conjugaison libres.
À l’étage L5-S1 : disque en place, pas d’anomalie du signal discal. Pas d’arthrose inter-apophysaire postérieure. Foramens de conjugaison libres.

CONCLUSION
Pas d’anomalie décelée.

Rachis lombaire – Dégénératif

Rachis – Spondylolysthésis

Rachis – Scoliose

[IRM] Epilepsie

IRM ENCEPHALIQUE

CONTEXTE
Bilan d’épilepsie

TECHNIQUE
IRM 1,5 Tesla
– Séquence axiale : T2*, diffusion, T1IR
– Séquence coronale : T2
– Séquences 3D : FLAIR, T1 après injection de produit de contraste

RESULTATS
Absence d’anomalie de morphologie, de signal ou de rotation des formations hippocampiques.
Absence de signe d’hétérotopie ou dysplasie corticale visualisé.
Pas de stigmate hémorragique intra ou extra axial en pondération T2*.
Absence de processus occupant l’espace visualisé.
Structures médianes en place.
Pas d’hydrocéphalie.

CONCLUSION
Examen normal.

Iconographie mise à disposition sous forme de planche papier et conservée localement sur le PACS.

[IRM] Stéréotaxie

IRM ENCEPHALIQUE

CONTEXTE
Bilan avant chirurgie en conditions stéréotaxiques

TECHNIQUE
Séquence après injection de gadolinium : 3DT1 (en écho de gradient) avec cadre stéréotaxique en place

RESULTATS
Structures médianes en place.
Pas de prise de contraste suspecte du parenchyme cérébral sus ou sous tentoriel.
Pas d’hydrocéphalie.

[IRM] AVC

IRM ENCÉPHALIQUE

 
CONTEXTE
Déficit‎
 
TECHNIQUE
– Séquences axiales : FLAIR, T2*, diffusion
– Séquences 3D : ARM du polygone de Willis
– Séquence après injection de produit de contraste : ARM des TSA
RESULTATS
Structures médianes en place.
 
Pas d’anomalie du signal FLAIR du parenchyme cérébral sus ou sous tentoriel.
Quelques hypersignaux FLAIR de la substance blanche péri-ventriculaire, non confluents, aspécifiques.
 
Absence de disparité de calibre des artères intracrâniennes.
Pas de stigmates hémorragiques intra ou extra axiaux en pondération T2*.
Pas d’hypersignal de diffusion du parenchyme cérébral.
Pas de sténose significative des vaisseaux à destinée cervico-encéphalique.
Codominance vertébrale.
 
CONCLUSION
Absence de signe d’accident vasculaire ischémique récent.
 
Iconographie mise à disposition sous forme de planche papier et conservée localement sur le PACS.

 

Accident ischémique constitué [ AVC ]

[IRM] Psy

IRM ENCEPHALIQUE

CONTEXTE
Recherche d’organicité.

TECHNIQUE
– Séquence axiale : FLAIR
– Séquences 3D : T1 (en écho de gradient)

RESULTATS
Structures médianes en place.
Pas d’anomalie du signal FLAIR du parenchyme cérébral sus ou sous tentoriel.
Pas d’anomalie morphologique évidente visualisée.
Pas d’hydrocéphalie.

CONCLUSION
Examen normal.

Iconographie mise à disposition sous forme de planche papier et conservée localement sur le PACS.