Traitement d’une réaction allergique aux produits de contraste

Grades Symptômes Traitement
I Signes cutanéo-muqueux
Erythème, urticaire, avec ou sans angioedème
  • ± anti-H1 per os si prurit
  • ± corticoïdes si angioedème
  • JAMAIS d’adrénaline
  • Rassurer le patient
  • Pas de menace vitale
II Atteinte multiviscérale modérée
Signes cutanéo-muqueux ± hypotension artérielle ± tachycardie ± toux, dyspnée ± signes digestifs
  • Appel aide
  • Surélévation des membres inférieurs
  • Expansion volémique
  • Crise asthme isolée : Ventoline®, corticoïdes
  • Rassurer le patient
  • ± adrénaline [0.01 à 0.02 mg i.v] toutes les 1à 2 min
III Atteinte mono- ou multiviscérale grave
Collapsus cardio-vasculaire, tachycardie ou bradycardie ± troubles du rythme cardiaque ± bronchospasme ± signes digestifsLes signes cutanéo-muqueux peuvent être absents ou n’apparaître qu’au moment de la restauration hémodynamique.
  • Appel aide
  • Surélévation des membres inférieurs
  • Adrénaline i.v [0.1 à 0.2 mg] toutes les 1 à 2 min
  • Expansion volémique +++
  • Si bradycardie sinusale: contre-indication de l’atropine mais expansion volémique avec HEA +++
IV Arrêt cardiaque
  • Appel aide
  • Surélévation des membres inférieurs
  • Adrénaline (1 mg i.v) toutes les 1 à 2 min
  • puis 5 mg à partir de la 3ème injection
  • Expansion volémique +++
  • 30 MCE/ 2 insufflations

Liens

2 réponses sur “Traitement d’une réaction allergique aux produits de contraste”

Laisser un commentaire