Épaule – [Échographie]

Etude de l’épaule en échographie

  • Pas d’écho sans radio
  • Etude antérieure
    • Tendon subscapulaire
      • Etude en rotation externe pour mise dans l’axe de la sonde
      • Flexion du coude
      • Longitudinal et transversal
      • Repérer le tendon du long biceps
      • Patho
        • –Méplat
        • –Rétraction
        • –Désinsertion du trochin
        • –Hypo-échogène
    • Tendon long biceps
      • Main sur la hanche, coude au corps
      • Longitudinal et transversal
      • Patho
        • Epaississement global à Capsulite rétractile
        • Aspect irrégulier
        • Hyperhémie
        • Clivage jusqu’à rupture
        • Sub luxation
Echo épaule
  • Etude supérieure
    • Tendon supra-épineux
      • Face superficielle, en arrière de la bourse sous acromiale
      • Face profonde, en avant de la grande tubérosité et du cartilage
      • Etude avec bras sur la cuisse puis bras sur le haut de la fesse
      • Repérer et allonger le tendon long biceps
      • Patho
        • Lésion transfixiante : lésion hypo ou anéchogène de toute l’épaisseur du tendon, perte de laspect fibrillaire des deux faisceaux, signe du méplat (inconstant et non spécifique), aspect décoiffé (pas de tendon visible), signe du double épanchement (très spécifique), érosions osseuses,
        • Lésions non transfixiantes de la face superficielle : faisceau superficiel patho, faisceau profond conservé, BSAD pathologique
        • Tendinopathie : augmentation de volume du tendon, hyperhémie en Doppler couleur, possibles calcifications.
      • Articulation acromioclaviculaire
  • Etude postérieure
    • Tendon infra épineux

 

[IRM] Epaule

IRM DE L’EPAULE

INDICATION
Bilan

TECHNIQUE
Coupes en pondération T2 dans les trois plans de l’espace. Coupes sagittales T1.

RÉSULTATS
La morphologie et le signal osseux sont normaux.
Absence d’épanchement articulaire.
Le tendon bicipital est en place, de calibre normal. Pas d’épanchement de la gaine tendineuse.
Intégrité des tendons sous-scapulaire, supra- et infra-épineux.
La trophicité musculaire est normale.
Aspect normal de l’articulation acromio-claviculaire.

CONCLUSION
Examen normal.

 

Epaule – Fissurations partielles

Épaule – Instabilité

Épaule – Lésions transfixiantes de la coiffe

Épaule – Tendinopathies de la coiffe des rotateurs

 

[Rx] Epaule

RADIOGRAPHIES DE L’ÉPAULE

TECHNIQUE
Face, profile, 3 rotations

INDICATION

 

RÉSULTATS
Pas d’anomalie de la minéralisation osseuse.

Acromion de type I (face inférieure rectiligne)
Acromion de type II (face inférieure concave vers le bas)
Acromion de type III (crochu)
Acromion de type IV (face inférieure concave vers le haut)

Respect de l’espace sous acromial.
Respect de l’interligne articulaire gléno-huméral.
Pas de lésion ostéolytique ou ostéocondensante suspecte visible.
Pas de calcification des parties molles.
Pas d’arthrose acromio-claviculaire.

CONLCUSION
Pas d’anomalie osseuse décelée.

Épaule – Instabilité

  •  3 variantes anatomiques
    • Récessus sous labral (RSL)
      • Entre le labrum supérieur et le cartilage hyalin
      • Entre 11h et 1h
      • 75 % de la population
      • Critères imagerie du RSL
        • Fin < 2 mm
        • Régulier
        • Ne dépasse pas le bord supérieur de la glène
        • Orienté en haut et en dedans
      • Foramen sous labral
        • Absence d’acollement du labrum antéro supérieur
        • A 2h
        • Labrum de morphologie normale
heure
  • Complexe de Buford
    • Absence de labrum antéro supérieur
    • Hypertrophie du ligament gléno huméral « en corde »
 buf
  • 3 ligaments gléno-huméraux
    • Supérieur [Labrum sup à tubercule mineur]
    • Moyen [Labrum sup à tubercule mineur]
    • Inférieur, le plus important
  • Bilan d’imagerie
    • Radios : fracture / luxation / encoche de Malghain
    • Echo : non
    • Scanner : fractures complexes ou passées inapercues
    • Arthroscanner
      • Bonne performance
    • ArthroIRM
      • Examen de référence
 lig

 

Instabilité antérieure

  • Lésions osseuses
    • Impaction tête / glène
    • Encoche de Malghain
      • Fracture impaction
      • Rebord postéro-supérieur
      • Au dessus de la coracoïde
    • Fracture de la glène
      • Rebord antéro-inférieur
      • Score ISIS (Instability Severity Index Score)

 

ax
  • Lésions labrales
    • Rebord antéro inférieur de la glène
    • Lésion de Bankart red
      • Avulsion glénoïdale du complexe labro-capsulo ligamentaire inférieur avec déchirure du périoste associée
      • Si fracture : Bankart osseux
      • Si pas de fracture : Bankart fibreux
bankart
  • Lésion ALPSA (Anterior Labroligamentous periostal sleeve avulsion) vert
  • Fréquent
  • Avulsion du complexe labro-capsulo ligamentaire
  • Sans déchirure du périoste
  • Rétraction médiale du périoste
alpsa
  • Lésion GLAD (gleno labral articular disruption) bleu
  • Atteinte labrale ET cartilagineuse
  • Lésion stable
 glad
  • Lésions capsulo ligamentaires
  • Désinsertion ou rupture
  • HAGL (humeral avulsion of the gleno humeral ligament)

 

Instabilité postérieure

  • Lésions osseuses
    • Impaction du versant antérieur de la tête humérale sur le rebord postérieur de la glène
    • Encoche de Mac Laughlin
    • Lésion de la glène
  • Lésion labrales
    • Reverse Bankart red
      • Avulsion du labrum postérieur avec lésion du périoste
      • +/- fracture du rebord de la glène
    • Bennett
      • Ossification postérieure extra articulaire curviligne du versant postérieur de la glène à coté de l’attache de la bande postérieure du ligament gléno huméral inférieur
    • POLPSA
      • Avulsion du complexe capsulo ligamentaire postérieur sans atteinte périostée et sans rétraction
rb

 

Épaule – Lésions transfixiantes de la coiffe

  • Perforation
    • Rupture transfixiante incomplète
    • Communication articulation avec la BSAD
  • Ruptures complètes
  • Echographie :
    • Double épanchement
    • Non visualisation de la coiffe, signe de la « tête chauve »
    • Visualisation directe
    • Signe du méplat :
  • Radiographie
    • Omarthrose excentrée fréquente
  • Préciser
    • Nombre de tendons atteints
    • Mesurer la rupture dans 2 plans
    • Prréciser si épanchement
    • Posistion du tendon long biceps
    • Préciser si clivage postérieur vers l’infra épineux (opacification postérieure en arthroscanner)
    • Dégénérescence graisseuse des clefs musculaires
      • Stade 0 :
    • Centrage de la tête : instabilité antéro postérieure en rotation
Compléter par arthroscanner

  • Solution de continuité tendineuse et opacification au sein de la lésion
  • Opacification de la BSAD
  • Rétraction tendineuse (pointillé bleu) :
    • Stade 1 : ne dépasse pas le bord sup du col anatomique
    • Stade 2 : intermédiaire
    • Stade 3 : en dedans de la glène
coiffe
  • Dégénérescence graisseuse des chefs musculaires
    • Stade 0 : absence de travée graisseuse
    • Stade 1 : quelques travées graisseuses
    • Stade 2 : infiltration graisseuse inférieure au musccle
    • Stade 3 : Infiltration graisseuse égale au muscle
    • Stade 4 : infiltration graisseuse supérieure au muscle
  • IRM
    • Discontinuité tendineuse
    • Hypersignal franc liquidien en T2/DP fs
    • Signe du double épanchement
    • Préciser
      • Degré de rétraction tendineuse
      • Degré d’atrophie et d’involution lipomateuse musculaire sur du T1 sans fat sat
      • Luxation tendon long biceps

 

atrophie

 

Clinique

Épaule – Tendinopathies de la coiffe des rotateurs

 

Non calcifiantes

  • Homme > 50 ans
  • Supra-épineux
  • Echo : tendo hypo-échogène, épaissi
  • IRM : absence d’anomalie des contours, tendon continu, HyperT1 modéré, HyperDPfs, +/- bursite de la BSAD
 DPFS  T1

Calcifiantes

  • Fréquent
  • Souvent asymptomatique
  • Femme > 50 ans
  • Souvent bilatéral
  • Localiser tendon (SE), zone (insertion ?) et profondeur
 rx
  • Type A : homogène à contours nets ; en écho cône d’ombre efface la corticale osseuse en arrière
 typeA
  • Type B : polylobés, hétérogènes, +/- fragmentés, à contours nets ; en écho cône d’ombre efface peu la corticale osseuse en arrière
 typeB
  • Type C : hétérogènes, punctiformes ou en rails, sans contours nets ; en écho cône d’ombre n’efface pas la corticale osseuse en arrière
 typeC