TNM – Nasopharynx

Nasopharynx 8ème édition

N0 Aucune adénopathie
T1 Envahissement limité au nasopharynx, à la cavité orale ou à l’oropharynx sans extension parapharyngée N1 Adénopathies cervicales unilatérales ou rétropharyngées bilatérales, au dessus de la fosse claviculaire
≤ 6 cm
N2  Adénopathies cervicales bilatérales ou rétropharyngées bilatérales, au dessus de la fosse claviculaire
≤ 6 cm
T2 Envahissement limité au nasopharynx, à la cavité orale ou à l’oropharynx avec extension parapharyngée  N3 Adénopathies cervicales bilatérales ou rétropharyngées bilatérales, au dessus de la fosse claviculaire
> 6 cm
T3 Envahissement des structures osseuses de la base du crane ou sinusiennes
T4 Envahissement intra-craniens, sur le trajet des paires craniennes, à l’hypophraynx, aux orbites, à la fosse infra temporale ou à l’espace masticateur M Métastase

Source : TNM UICC

TNM – Oesophage

Oesophage 7ème édition

 Tis Cancer in situ / Dysplasie de haut grade N0 Aucune adénopathie
T1  T1a : envahissement de la lamina propria ou de la muscularis mucosae  N1 1 ou 2 adénopathies
T1b : envahissement de la sous muqueuse  N2 3 à 6 adénopathies
T2 Envahissement de la musculeuse propre N3 > 6 adénopathies
T3 Envahissement de l’adventice  
T4  T4a : envahissement de la plèvre, du péricarde, du diaphragme ou du péritoine adjacent M Métastase
T4b : envahissement des autres structures adjacentes comme l »aorte, les corps vertébraux ou la trachée  

Source : TNM UICC

TNM – Rein

Rein

 Tis Cancer in situ N0 Aucune adénopathie
T1  < 7 cm, limitée au rein  N1 Adénopathies
T2 > 7 cm, limitée au rein
T3 T3a :Atteinte surrénalienne ou périnéphrétique, sans dépassement du Gerota
T3b : Atteinte de la veine rénale ou de la VCI, sous le diaphragme
T3c : Atteinte de la veine rénale ou de la VCI, au dessus du diaphragme
 
T4  T4 : Envahissement au delà du Gerota M Métastase

Source : TNM UICC

[IRM] Reins

Kyste rénal

Adénopathie

Critères morphologiques pour différencier ganglion d’adénopathie

  •  Taille
    • Augmentation de taille dans le plus petit axe
    • > 12 mm sous digastrique
    • > 10 mm autres territoires
  • Hétérogénéité
    • Quasi constant si ganglion > 2 cm
    • Hypodensité centrale, nécrose centrale en TDM
    • Aspect en anneau, en cocarde
  • Forme
    • Ganglion normal —> ovalaire rapport grand axe / petit axe > 2 plan longitudinal
    • Ganglion pathologique —> rond rapport grand axe / petit axe < 2 plan longitudinal
  • Regroupement
    • 3 ganglions regroupés dans un site de drainage 9 à 10 mm sous digastrique
    • 7 à 8 mm autres territoires
  • Contours
    • Rupture capsulaire : irrégularités des contours aspect hétérogène de la graisse péri ganglionnaire
    • Thrombose vasculaire
  • Vascularisation au Doppler
    • Bénin : centrale
    • Pathologique : périphérique

 

Anatomie – Aires ganglionnaires cervicales

 

RECIST

  RECIST 1.0 RECIST 1.1
Lésions cibles 10 / patient
5 / organe
5 / patient
2 / organeTaille > 10 mm
Préciser n° image
Lésions non cibles Soit mesurables mais non cibles
Soit évaluables mais non mesurables
Lésions non évaluables et non mesurables Epanchement, lymphangite , métastases osseuses rachidiennes
Ganglions Grand axe ≥ 10 mm Petit axe ≥ 15 mm
Réponse complète
[par rapport à basebline]
SPGD = 0 mm SPGD = 0 mm (disparition)
Ganglions ≤ 10 mm
Réponse partielle
[par rapport à basebline]
↘SPGD ≥ 30 %
Diminution des lésions non cibles
Progression tumorale des lésions cibles
[par rapport à basebline]
↗SPGD ≥ 20 % ↗SPGD ≥ 20 % &↗SPGD ≥ 5 mm
Augmentation des lésions non cibles
Stabilité tumorale
[par rapport à basebline]
↘SPGD < 30 %
ou↗SPGD < 20 %
Stabilité des lésions non cibles

 

SPGD : Somme des Plus Grands Diamètres

FIGO – Cancer de l’ovaire

FIGO (2009) TNM (2009) Description
Stade I T1 Tumeur limitée aux ovaires
IA T1a Un ovaire, capsule intacte, cytologie péritonéale négative
IB T1b Deux ovaires, capsules intactes, cytologie péritonéale négative
IC T1c Un ou deux ovaires ou rupture capsulaire ou cytologie péritonéale positive
Stade II T2 Tumeur limitée au pelvis
IIA T2a Extension à l’utérus ou aux trompes, cytologie péritonéale négative
IIB T2b Extension aux autres organes du pelvis (vessie, colon, rectum), cytologie péritonéale négative
IIC T2c IIA ou IIB + cytologie péritonéale positive
Stade III T3 et/ou N1 Tumeur limitée à l’abdomen
IIIA T3a Extension péritonéale microscopique
IIIB T3b Extension péritonéale ≤ 2cm
IIIC T3c Extension péritonéal > 2cm
N1 Atteinte des ganglions lymphatiques régionaux
Stade IV T4 et/ou M1 Métastases à distance

Source : HAS 2010

FIGO – Cancer du col utérin

Classification FIGO (modifiée en 2009)
Bon pronostic Stade 0 : in situ
Stade I : cancer localisé au col Stade IA : microinvasif ( < 5 mm en profondeur, < 7 mm en largeur)
 Stade IB : invasif

  • IB: taille < 4 cm
  • IB2 : taille > 4 cm
 Stade II Stade IIA : envahissement des 2/3 du vagin
Mauvais pronostic   Stade IIB : atteinte des paramètres (rupture de l’anneau fibreux péri cervical hypoT2)
 Stade III Stade IIIA : envahissement du 1/3 inf. du vagin
Stade IIIB : paramètres, paroi pelvienne, hydronéphrose
Stade IV Stade IVA : envahissement de la vessie ou du rectum ou à distance
Stade IVB : métastases à distance

 

Source : HAS 2010

FIGO et TNM – Cancer de l’endomètre

FIGO (2009) TNM (2009) Description
Stade I T1 Tumeur limitée au corps utérin
IA T1a Tumeur limitée à l’endomètre ou ne dépassant pas la moitié du myomètre
IB T1b Tumeur envahissant la moitié du myomètre ou plus de la moitié du myomètre
Stade II T2 Tumeur envahissant le stroma cervical mais ne s’étendant pas au-delà de l’utérus
Stade III T3 et/ou N1 Extensions locales et/ou régionales comme suit :
IIIA T3a Séreuse et/ou annexes
IIIB T3b Envahissement vaginal et/ou paramétrial
IIIC N1 Atteinte des ganglions lymphatiques régionaux
IIIC1 Ganglions pelviens
IIIC2 Ganglions lomboaortiques ± ganglions pelviens
Stade IV T4 et/ou M1 Extension à la muqueuse vésicale et/ou intestinale et/ou métastases à distance
IVA T4 Extension à la muqueuse vésicale et/ou intestinale
IVB M1 Métastases à distance incluant les métastases intra-abdominales et/ou ganglions inguinaux

Source : HAS 2010

TNM – Larynx

Larynx édition 2005

N0 Aucune adénopathie
T1
  • Sus-glottique : envahissement limité, mobilité normale des cordes vocales
  • Glottique : envahissement limité aux cordes vocales et/ou comissure antérieure et/ou comissure postérieure
    • T1a : une corde vocale
    • T1b : deux cordes vocales
  • Sous-glottique : envahissement limité, mobilité laryngée normale
N1 Adénopathies
N2 
T2
  • Sus-glottique : envahissement de la muqueuse (+/- muqueuse de la base langue +/- vallécule +/- paroi interne du sinus piriforme)
  • Glottique : envahissement des régions sus ou sous glottiques et/ou diminution de mobilité glottique
  • Sous-glottique : envahissement des cordes vocales, mobilité normale ou diminuée
 N3
T3 Envahissement limité au larynx avec fixité glottique +/- envahissement de la régio rétro cricoïdienne +/- envahissement de la loge HTE (hyo-thyro-épiglottique) +/- envahissement de l’espace para-glottique +/- érosion du cartilage thyroïde
T4
  • T4a : envahissement du cartilage thyroïde +/- envahissement des structures extra-laryngées (trachée, tissus mous, muscles, thyroïde, oesophage)
  • T4b : envahissement de l’espace pré-vertébral +/- envahissement médiatin +/- envahissement carotide
M Métastase

Source : TNM UICC

Cancer supraglottique Source : http://www.palli-science.com/imageries-cou-orl
Cancer supraglottique
Source : http://www.palli-science.com/imageries-cou-orl
Cancer de la corde vocale Source : http://www.palli-science.com/imageries-cou-orl
Cancer de la corde vocale
Source : http://www.palli-science.com/imageries-cou-orl

Tumeurs neuro – Critères RANO

Critères RANO pour le suivi des tumeurs gliales

 

Réponse

Critères cliniques

Critères IRM

Réponse complète (RC)

  • Amélioration ou stabilité clinique
  • Sevrage complet des corticoïdes (sauf posologie de substitution)
  • Disparition complète des lésions mesurables et non mesurables (T1 Gd+) pendant au moins 4 semaines
  • Diminution ou stabilité du FLAIR
  • Pas de nouvelle lésion

Réponse partielle (RP)

  • Amélioration ou stabilité clinique
  • Dose stable ou diminuée des corticoïdes
  • Diminution de 50% ou plus de la somme des produits des diamètres perpendiculaires des lésions prenant le contraste par rapport à l’examen de référence
  • Diminution ou stabilité du FLAIR
  • Pas de nouvelle lésion

Stabilité

  • Absence de réponse complète, partielle ou de progression
  • Dose stable ou diminuée des corticoïdes
  • Diminution ou stabilité du FLAIR

Progression

  • Détérioration clinique non attribuable à une autre cause que la tumeur
  • Augmentation de la dose des corticoïde rendue nécessaire par la détérioration clinique
  • Augmentation de 25% ou plus de la somme des produits des diamètres perpendiculaires des lésions prenant le contraste par rapport à l’examen ayant mesuré les dimensions tumorales les plus faibles
  • Augmentation du FLAIR non liée à la comorbidité (RTT…)
  • Toute nouvelle lésion mesurable ou non mesurable

Source

Wen, P. Y., Macdonald, D. R., Reardon, D. A., Cloughesy, T. F., Sorensen, A. G., Galanis, E., … & Chang, S. M. (2010). Updated response assessment criteria for high-grade gliomas: response assessment in neuro-oncology working group. Journal of Clinical Oncology, 28(11), 1963-1972.

 

 

TNM – Prostate

Prostate 7ème édition

 Tis Cancer in situ / Dysplasie de haut grade N0 Aucune adénopathie
T1  Non palpable ou non visible  N1 Adénopathies
T1a : ≤ 5% ou moins
T1b : > 5 %
T1c  : détecté sur biopsie
T2 Envahissement limité à la prostate
T2a : ≤ moitié d’un lobe
T2b : > moitié d’un lobe
T2c : les deux lobes
T3 Envahissement dépassant la capsule prostatique
T3a :extra-capsulaire
T3b : atteinte des vésicules séminales
 
T4  Envahissement des organes de voisinage M Métastase
 

Source : TNM UICC

TNM – Poumon

TNM Poumon 7ème édition

 Tis Cancer in situ N0 Aucune adénopathie
T1  T1a : ≤ 2 cm  N1 ipsilatéral péribronchique
Ipsilatérale hilaire
T1b : 2 – 3 cm  N2 Ipsilatéral médiastinal
Sous carinaire
T2 Envahissement de la bronche principale mais à plus de 2 cm de la carène ou de la plèvre viscérale ou générant une atélectasie partielle
T2a : 3 – 5 cm
T2b : 5 – 7 cm
N3 Controlatéral médiastinal ou hilaire, scalène ou susclaviculaire
T3 > 7 cm
ou
Envahissement de la paroi thoracique, de la plèvre médiastinale, de la bronche principale mais à moins de 2 cm de la carène ou générant une atélectasie complète
Ou présence d’autres nodules dans le même lobe
 
T4  Envahissement du médiastin, du cœur, des gros vaisseaux, de la trachée de l’oseophage, de la carène ou de vertèbres.
Ou présence d’autres nodules dans un autre lobe
M M1a : nodules dans le lobe controlatéral ou nodules pleuraux ou tumeur pleural ou épanchement péricardique
M1b : métastases à distance
 

Source : TNM UICC

TNM – Voies biliaires extra hépatiques

Voies biliaires extra hépatiques 7ème édition

 Tis Cancer in situ N0 Aucune adénopathie
T1  Paroi biliaire  N1 Présence d’adénopathie
 N2 Présence d’adénopathie
T2 a : Au delà de la paroi biliaire
b : Atteinte du parenchyme hépatique adjacent
T3 Envahissement  unilatéral de la veine porte ou des branches de l’artère hépatique  
T4  Envahissement bilatéral ou du tronc de la veine porte ou de l’artère hépatique commune M Métastase
 

Sources : TNM UICC, SFNGE

Carcinose péritonéale

Protocole d’exploration d’une carcinose péritonéale

  • Scanner abdomino-pelvien
    • Avec injection (temps portal)
    • Pas d’opacification digestive obligatoire
    • Reconstructions coronales

 

CRITÈRES SÉMIOLOGIQUES de la carcinose péritonéale

  • Ascite néoplasique
    • Peu mobile et/ou cloisonnée
    • Effet de masse sur les structures voisines
    • Localisée dans l’ACE ++ (alors que ascite bénigne surtout dans la grande cavité́)
  • Adénopathie de l’angle cardio-phrénique (VPN 86% pour carcinose associée)
  • Implants péritonéaux
    • Nodules / nodules stellaires / zones rétractiles / en plaque / masses irrégulières
    • Densité́ tissulaire , parfois hypo-dense
    • Rehaussement ++
    • Calcifications : 30% si adénoK ovarien séreux
    • Infiltration de la graisse (densification) : « Gâteau épiploïque »
    • Envahissement de la capsule hépatique : « scalloping »
    • Espaces péri-portaux et ligament falciforme
    • Scalloping splénique
    • Trajets chirurgicaux
  • DD (rares+++)
    • Tuberculose péritonéale / granulomatoses…

 

EXEMPLES de carcinose péritonéale

 

 

TNM – Pancréas

Pancréas 7ème édition

Tis Cancer in situ N0 Aucune adénopathie
T1 Envahissement limité au pancréas ≤ 2 cm de plus grand axe N1 Adénopathies
T2 Envahissement limité au pancréas > 2 cm de plus grand axe
T3 Envahissement extra-pancréatique  sans atteinte du tronc coeliaque ou de l’artère mésentérique supérieure
T4 Envahissement extra-pancréatique  avec atteinte du tronc coeliaque ou de l’artère mésentérique supérieure M Métastase

Source : TNM UICC

TNM – Colon Rectum

Colon rectum 7ème édition

 Tis Cancer in situ / Dysplasie de haut grade N0 Aucune adénopathie
T1  Envahissement de la sous muqueuse  N1 1 à 3 adénopathies
 N2 > 3 adénopathies
T2 Envahissement de la musculeuse propre
T3 Envahissement de la sous séreuse ou des tissus périrectaux non péritonisés  
T4  T4a : envahissant  du péritoine viscéral M  M1 : métastase à un organe
T4b : envahissement des autres organes de voisinage M2 : métastase à plusieurs organes ou au péritoine

Source : TNM UICC

TNM – Estomac

Estomac 7ème édition

  N0 Aucune adénopathie
T1  T1a : envahissement de la lamina propria ou de la muscularis mucosae  N1 1 ou 2 adénopathies
T1b : envahissement de la sous muqueuse  N2 3 à 6 adénopathies
T2 Envahissement de la musculeuse propre N3  7 à 15 adénopathies
T3 Envahissement de la sous séreuse  > 15 adénopathies
T4  T4a : envahissement passant la séreuse M Métastase
T4b : envahissement des structures adjacentes  

Source : TNM UICC

Classification de Ann Arbor

  • La maladie d’Hodgkin doit être classée en fonction du stade d’extension clinique.

 

  • STADE I: atteinte d’une seule aire ganglionnaire ou d’une seule structure lymphoïde : rate, thymus, anneau de Waldeyer (qui correspond aux différentes amygdales) ou d’une seule localisation d’un territoire extra ganglionnaire contigu.
  • STADE II: atteinte de deux aires ganglionnaires, ou davantage, du même coté du diaphragme, pouvant être associée à une atteinte extra ganglionnaire de continuité.
  • STADE III: atteinte ganglionnaire située de part et d’autre du diaphragme, pouvant être accompagnée éventuellement d’une atteinte splénique (rate) (IIIS)
  • STADE IV: atteinte d’une ou plusieurs localisations extra ganglionnaires avec ou sans atteinte ganglionnaire.

 

  • STADE A/B: absence (A ) ou présence (B ) d’au moins un signe général fièvre, au moins 38° pendant 8 jours consécutifs sans infection patente, sueurs nocturnes, perte de poids inexpliquée d’au moins 10% du poids du corps au cours des 6 mois précédents.
  • STADE E: envahissement d’une structure extra-lymphatique correspondant soit à la seule atteinte de la maladie (I E ) soit à une extension de contiguïté d’une atteinte ganglionnaire ( II E ou III E )
  • STADE X: c’est la présence d’une masse tumorale importante (ganglion de plus de 10 cm de diamètre ou rapport médiastino-thoracique supérieur à un tiers

Échographie ganglionnaire du mélanome

Sémiologie d’un ganglion pathologique dans le mélanome

  • Sphérique : rapport petit axe/grand axe > 33%
  • Rapport cortex/petit axe > 55%
  • Très hypoéchogène (< muscle) avec perte du hile
  • Ou anéchogène avec renforcement postérieur
  • Si doute : contrôle précoce à 1 mois
  • Cf. adénopathie
 mélanome

 

Zones d’exploration ganglionnaires dans le mélanome

  • Pour tous les stades
    • Exploration de la cicatrice : recherche de récidive locale
    • Exploration autour de la cicatrice et sur le trajet vers le premier relais GG à la recherche de métastase en transit
  • Stades  I et II (pas d’atteinte ganglionnaire connue, GG sentinelle négatif)
    • Echographie abdominale uniquement en bilan initial
    • Membres : homolatérale
      • N’explorer que les 2 premiers relais ganglionnaires
      • Avant-bras, main : épitrochlée + axillaire
      • Bras : axillaire + sus-claviculaire
      • Jambe, pied : poplité + inguinal
      • Cuisse : inguinal + iliaque
    • Si un site est pathologique, explorer les 2 relais ganglionnaires suivants
    • Tête et cou : bilatéral  
    • Tronc : bilatéral 
      • Axillaire + inguinal + sus-claviculaire + thoracique interne
  • Stade III  (atteinte GG connue au curage)
    • Membres : 2 premiers relais GG au-dessus du curage
    • Tête et tronc : idem stades I et II
    • + échographie abdominale systématiques
  • Stade IV (métastase à distance): SCANNER

 

Technique du ganglion sentinelle dans le mélanome

  • Injection sous-cutanée autour du mélanome d’un traceur à la recherche du premier relais ganglionnaire, pour le prélever et rechercher si ganglion atteint ou non